Partager

Le ministre du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, à la tête d’ une forte délégation dont les responsables de l’Agence pour l’Aménagement et la Gestion des Zones Industrielles, le président du conseil d’administration, Mme Konaré Nafissatou Guindo et le Directeur Général, Abdoulaye Balobo Maiga, a visité, le vendredi 7 juillet 2017, la zone industrielle de Dialakorobougou, gérée par l’Agence pour l’Aménagement et la Gestion des Zones Industrielles (AZI S.A). Cette visite avait pour objet, selon le ministre, de faire le point sur les difficultés du secteur avec les industriels. «  Nous sommes en train d’étudier ces difficultés dans l’optique d’apporter des éléments de réponses », a indiqué le ministre.

Gérée par l’Agence pour l’Aménagement et la Gestion des Zones Industrielles (AZI S.A), la Zone de Dialakorobougou est un site de 200 hectares aménagés en cinq secteurs prioritaires qui sont les zones de grande industrie, PME-PMI, des entrepôts et façade, commerces et services et habitats. Ainsi, après avoir visité les unités industrielles installées sur place et parcouru les autres secteurs du site, le ministre a expliqué les raisons de sa présence. Il dira qu’ils ont déjà opéré un changement effectif de gouvernance au niveau de la direction de l’AZI et qu’il était donc bon de venir dans la zone industrielle de Dialakorobougou dans un projet pilote de l’agence en terme d’aménagement, rencontrer les industriels. Selon lui, ça fait 13 ans que ce projet est en vie et qu’ils ont environ 1.300 parcelles dont plus de 37% d’occupations. « Des difficultés existent, mais avec le changement de gouvernance, il était nécessaire de venir rencontrer les industriels, leur dire que nous sommes au courant des difficultés et que nous sommes en train de les étudier. On s’engage à apporter des éléments de réponses à ces difficultés qui entravent le développement industriel », a expliqué le ministre. « Parce qu’en parlant de développement industriel, nous n’avons pas autre choix que de s’installer dans une zone industrielle pour avoir le bénéfice de la plateforme industrielle et des avantages qui sont inscrits dans le code des investissements. Tout cela fait partie des motifs pour inciter, appeler tout le monde à s’installer dans les zones industrielles », a-t-il souligné. Aux dires du ministre, si le premier projet souffre de certaines difficultés, il faut venir rencontrer ceux qui sont installés afin de les rassurer.

Appuyant les propos du ministre, le Président du conseil d’administration de l’AZI, Mme Konaré Nafissatou Guindo, a aussi souligné qu’ils sont venus voir les problèmes concrets rencontrés au niveau de la zone. Plus loin, elle dira que sans pour autant résoudre ces problèmes ils auront du mal du mal à avancer sur d’autres zones.

Donnant son impression par rapport à cette visite, le Directeur Général de l’AZI, Abdoulaye Balobo Maiga, a d’abord salué l’intérêt du ministre qui porte le projet gouvernemental. Ensuite Il a souligné qu’on leur a confié 13 sites prioritaires à sortir dans différentes contrées du Mali et qu’ils se sont tous donnés pour mission de pousser six pilotes de Dialakorobougou, de tirer les leçons, mais également planifier les parties qui ont été moins bien faites et de les mettre dans le nouveau plan d’action. Selon lui, actuellement le constat est celui que tout le monde connait. De ce fait, il a fait savoir qu’il y’a un statu quo depuis quelques années, que les travaux se sont arrêtés et que les industriels ont du mal à s’installer, qui pour lui entrave pas mal les objectif du gouvernement. Plus loin, il dira que la mission qui leur a été assigné c’est de planifier des actions à partir de ces constats afin de satisfaire les objectifs et les jalons qui ont été assignés.

Ousmane Baba Dramé

Du 10 Juillet 2017