Partager

Diplômée d’un master spécialisé « MD2A » Manager du Développement d’Affaires en Agrobusiness en Apprentissage de l’Ecole de la Chambre de Commerce et Industrie de Paris, Aïssata Diakité est la fondatrice du groupe Zabbaan. Elle fait ses armes en France dans des entreprises agroalimentaires, dans la certification et dans le monde associatif sur des missions sur l’orientation, l’insertion et l’entrepreneuriat des jeunes et femmes en Afrique et en Europe.

L »agriculture, une histoire de famille !
Ingénieure en agro-business, Aïssta Diakité dit être née avec l’idée de Zabbaan, car influencée par l’environnement dans lequel elle se trouvait (Mopti/Mali), avec une mère et un père ancrés dans l’agriculture, toutes les conditions étaient réunies pour s’y intéresser. « j’ai eu une chance d’être née dans un pays très agricole, où l’agriculture fait parti de la vie des hommes, mes parents adorent le secteur agricole. D’ailleurs, jusqu’à aujourd’hui, tous ce que nous consommons à la maison provient de notre champ ».

Zabbaan Holding ?
Pour cette jeune entrepreneur, Zabbaan, est l’un des fruits les plus célèbre au Mali, elle à donc opté pour ce nom en raison de son originalité, son histoire et ses vertus. C’est d’ailleurs ce nom qui illustre la marque de sa toute première gamme de jus de fruits sur le marché.

Ensuite, elle y ajoute une holding dans le but de développer des expertises dans un laps d’une à trois années, afin de mettre en place des sociétés filières indépendantes mais liées qui travailleront pour la holding ainsi qu’avec d’autres acteurs de l’agro-business pour un meilleur développement du secteur agricole. « Aujourd’hui, Zabbaan holding à une réelle expertise sur la chaîne de valeur agricole pour tout ce qui concerne l’approvisionnement des produits, la transformation des produits locaux, et la distribution, aussi, nous mettrons également notre expertise à disposition des autres entreprises».

Un prix imbattable
Classée aujourd’hui parmi les meilleures entreprises agroalimentaires innovantes d’Afrique, Zabbaan holding possède une gamme de 10 produits aux goûts fruités issue du Mali. Chaque jus porte un nom, un parfum et une couleur qui lui est propre. Les produits Zabbaan sont à un prix imbattable de 300 franc CFA, donc accessible à toute couche sociale.

Exporté dans certains pays de la sous-région (le Benin, le Niger, le Burkina Faso et le Togo), et aussi vers la France avec une e-boutique dédié à la livraison, l’objectif de Zabbaan holding est d’être présent dans toutes les grandes capitales de l’Afrique de l’ouest d’ici l’année 2020.

Une femme entreprenante
Femme de réseau, miss Zabbaan holding est classée parmi les 30 jeunes les plus influents d’Afrique de moins de 30 ans par le célèbre magazine Forbes Africa en 2018. Cette Passionnée d’agriculture et de développement, fut lauréate de 14 prix et programmes à l’international.Sélectionnée parmi les Young-Leaders en 2017, sa société fut sélectionnée parmi les 10 meilleurs startups innovantes de toutes l’espace francophone par l’organisation internationale de la francophonie.

Aïssata explique qu’en Afrique, entreprendre n’est pas une tâche facile pour les femmes, car elles sont mises dans une case à part : « Je constate que beaucoup de nos parties prenantes responsables qui sont des hommes ne savent pas comment collaborer avec nous. C’est donc à nous de développer des outils pour d’abord se faire respecter, et se faire valoir comme entrepreneur , comme partenaire, comme collègue, et pas comme une femme soumise. Les femmes doivent faire beaucoup d’efforts que les hommes et cela est une prise de réalité» explique t-elle.

Pour son conseil aux jeunes femmes désireuses d’entrepreneurs, la fondatrice de Zabbaan holding demande de redoubler d’effort, de croire en soi et se battre pour son entreprise tout en suivant son objectif. Selon elle, seul le travail fait la différence .

Aïssata ne pense pas s’arrêter en si bon chemin, elle compte faire bien plus. Invitée comme speaker dans plusieurs conférences et sommets à l’international, cette jeune femme travaille également comme consultante internationale sur des problématiques liées à l’entrepreneuriat des jeunes, des femmes et aussi sur le développement du secteur agricole en Afrique de l’ouest.

Maminata Coulibaly

Bamako, le 12 Novembre 2018

©AFRIBONE