Partager

Cette précision a été faite par le président du parti le samedi dernier au cours de la première conférence de section tenue devant la mairie de la Commune VI sis à Sogoniko. Cette conférence de section qui était présidée par le président du parti lui-même s’est déroulée en présence des délégués des sous-sections de Banankabougou, Dianéguéla, Faladié, Sogoniko, Senou, Yrimadio, Niamakoro, Missabougou, Sokorodji, Mamambougou. Les représentants de plusieurs partis politiques étaient présents à l’ouverture des travaux de cette conférence de section.

Le président du Rassemblement pour le Développement et la Solidarité, le Pr Younouss Hamèye Dicko, pour la circonstance, était accompagné par quelques membres du conseil exécutif du parti dont le secrétaire général Souleymane Doumbia. A l’ouverture, la délégation a eu d’abord droit aux mots de bienvenue du président de la section, M. Abdrahamane Touré.

Le président de la section a particulièrement remercié le président du parti dont le soutien financier et matériel a permis l’organisation de la conférence. Abdrahamane Touré qui s’est réjoui de la mobilisation des sous-sections, a informé que le RDS est solidement implanté dans la Commune avec la présence de dix sous-sections, soit une sous-section dans chacun des quartiers.

Notons que cette conférence de section du RDS se tient à un moment où vingt six partis politiques sont mobilisés dans la Commune pour la réélection du président de la République, candidat à sa propre succession.

Selon Abdrahamane Touré, la section de son parti tient à participer aussi activement à cette élection pour assurer une victoire nette, éclatante et propre au président sortant. A cet effet, il a demandé à tous les militants de la section d’être mobilisés et d’aller massivement retirer leurs cartes d’électeurs afin de participer au vote.

Abdrahamane Touré dira également que sa section est disposée à réaliser des alliances avec les autres partis dans le cadre des élections législatives que le RDS voudrait libres et transparentes pour faire triompher la démocratie.

En organisant cette conférence, le RDS entend engager concrètement ses activités électorales dans le District. Par l’acte, il entend aussi démarrer sa campagne pour appeler ses militants à se mobiliser massivement et avec enthousiasme afin de voter pour le général Amadou Toumani Touré le 29 avril 2007.

Cette mobilisation, selon Younouss Hamèye Dicko, le parti la fera dans une atmosphère de fête et de solidarité au sein de l’ADP (alliance à laquelle il appartient et à laquelle il entend donner la victoire non seulement à l’élection présidentielle mais également aux élections législatives).

Pour Younouss Hamèye Dicko, “le soutien du RDS à M. Amadou Toumani Touré n’est pas un cadeau ; il est pour lui une consécration et une distinction pour service rendu à la nation”.

Mais, auparavant, il a précisé le sens profond, clair et sans équivoque de l’appartenance de son parti à l’ADP qui est d’apporter la voix du parti, partout en République du Mali à travers ses militants, sympathisants, amis, comités, sections et sous-sections à la réélection du président sortant.

Le soutien du RDS à ATT se justifie encore, selon son président, par le résultat de l’avancée en matière de développement durable qu’il a fait faire à notre pays dans les domaines du désenclavement, de l’électrification rurale, de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.

Aux dires du président du RDS, c’est aussi le résultat d’une notoriété et d’une crédibilité diplomatique dont les échos sont perçus sur les divers continents, faisant de notre pays un carrefour de fora internationaux et une destination démocratique propice aux échanges politiques, économiques et culturels.


Le RDS assume son choix

Naguère, les partis politiques et les hommes politiques étaient divisés ou on s’employait à les diviser, selon Younouss Hamèye Dicko. Il pense que cela s’expliquait par le fait que chaque parti voulait avoir tous les pouvoirs à l’exclusion de tous les autres si on acceptait de composer.

Pour le président du RDS, cette situation s’expliquait par la peur et non dans le souci de construire la paix sociale. Aujourd’hui, a-t-il fait remarquer, le Mali est devenu une nation où les conflits sociaux et même les conflits armés sont résolus à l’aide de la conciliation sociale et de la négociation.

Le soutien du RDS à ATT est aussi la conséquence de cette belle paix sociale qui règne dans notre pays, a indiqué le premier responsable du Rassemblement pour le Développement et la Solidarité.

Le RDS votera ATT le 29 avril 2007 pour lui permettre de consolider et de parachever l’oeuvre entreprise depuis 2002, a ajouté Younouss Hamèye Dicko avant d’exhorter les militants de son parti à rester engagés auprès de leurs camarades et frères de l’ADP, dans la mobilisation au niveau des quartiers, les villages et fractions pour, non seulement faire gagner le candidat Amadou Toumani Touré, mais aussi lui assurer une majorité parlementaire gage d’une paix sociale.

Signalons que cette conférence de section du parti qui s’est tenue à Sogoniko a fait plusieurs recommandations parmi elles, il faut retenir le fait que l’accent particulier doit être mis sur l’information des structures, surtout pendant les périodes électorales.

Laya DIARRA

11 avril 2007.