Partager

Certaines personnes font preuve d’une audace qui va jusqu’à l’extravagance. S’adonner à cœur joie à tout ce qui leur passe par la tête. Sinon, comment peut-on se permettre d’aborder une dame, et tout de go, vouloir assouvir sa soif sexuelle en plein air, même la nuit ?

Cette mauvaise passe, Morimousso Doumbia veuve sans enfant, l’a évitée de justesse. Selon elle, dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 octobre dernier, aux environs de 20 heures accompagnée de Maimouna Sidibé son amie elle était allée voir un notable du nom de Bakary Koné originaire de Tiéoulena venu pour une mission à Yanfolila. Chemin faisant, elle avait l’intention de récupérer son téléphone portable confié pour la recharge au gardien d’une antenne d’Orange Mali de la ville avant de continuer son chemin. Le temps pour elle de rentrer et d’en ressortir, elle constate que son amie avait continué sans elle, A sa grande surprise, le nommé Moussa Kouyaté âgé de 21 ans, né à Ouelessebougou apprenti chauffeur était planté là comme s’il l’attendait. Il lui dit de venir.

Devant son refus d’obtempérer, Moussa ne désarma pas. Il s’en est suivi une dispute au cours de laquelle il a essayé de l’étrangler a l’aide d’un mouchoir tout en la faisant tomber à terre, avant de tenter de passer à sa sale besogne. Il a été surpris par Abdoulaye Sidibé le gardien de l’antenne qui a crié en lui portant secours. Grâce à ce dernier selon elle, elle a échappé de justesse au viol. Moussa Kouyaté par la suite, l’a menacé de eux interdire la ville de Yanfolila.

Dans cette palabre, Morimousso dit avoir perdu la somme de 20.000 FCFA gagnée dans le travail quotidien qu’elle exerce, à savoir le lavage des habits, une activité qu’elle pratique pour subvenir à ses besoins depuis le décès de son mari 3 ans plus tôt. C’est Zoumana Koné un ami de Abdoulaye avec qui il prenait le thé cette nuit-là qui s’est chargé d’accompagner Moussa Kouyaté à la Brigade de gendarmerie. Selon le gardien de l’antenne, des cas similaires se produisent régulièrement dans ce lieu obscur situé derrière l’école A.

Certaines personnes conduisent leurs partenaires qui les suivent bêtement pour des règlements de compte entre amoureux, corriger leur conjoint à l’abri de tout regard. Quant à Moussa Kouyaté, il a avancé une histoire à faire dormir debout. Selon lui, Morimousso serait sa copine, et elle avait un regard pour d’autres personnes.

Ce qui est sûr, c’est que les dires des témoins corroborent avec celui de la victime. De l’enquête effectuée, il ressort qu’a l’encontre du sieur Moussa Kouyaté sont réunis des indices graves et concordants de nature à motiver son inculpation pour tentative de viol. Il a été conduit le mercredi 9 octobre devant le juge de paix à compétence étendue de Yanfolila.

Saidou DIAKITE

18 Octobre 2013