Partager

Agés de 26 ans chacun, Yaya Coulibaly et Adama Traoré, tous cultivateurs, étaient devant les Assises à la faveur de sa 1ère session 2024. Ils répondaient à l’accusation de meurtre sur un inconnu dans leur commune. Ils ont été condamnés à 3 ans de prison chacun.

Les faits datent de 3 ans. En effet, le 12 février 2021, Yaya Coulibaly s’est fait accompagner par l’un de ses jeunes frères du nom de Baba Fomba et de ses 7 chiens dans la forêt de Guenibacoro afin de chasser des petits gibiers. Pendant, qu’ils attendaient attentivement, leurs chiens de chasse aboyaient avec insistance non loin de leur lieu de cantonnement. Ainsi, ils se sont mobilisés vers cet endroit dans l’espoir que la présence d’un gibier était la cause de ces aboiements. Mais, ils ont été plutôt surpris de constater un individu portant un sac au dos avec une pioche  et une machette en main. Ils l’ont salué sans qu’il ne les réponde. A partir de là ils ont conclu qu’il s’agit d’un individu suspect qu’il fallait garder à l’oeil.

Téléphoniquement, les inculpés ont informé Souleymane, un frère à eux, qui, à son tour a demandé à son ami Adama Traoré  dont le village est plus proche de la forêt, de leur prêter main forte. Ce dernier s’est ainsi joint à eux et ils se sont mis à suivre l’individu dans ladite forêt. Pendant un moment, ils l’ont perdu de vue  et l’ont retrouvé après 5 kilomètres non loin du fleuve, caché dans un buisson.

L’étranger, se sentant en insécurité, s’est montré agressif pour assurer sa défense et c’est alors qu’il utilisa sa machette en assenant un coup à Yaya Coulibaly qui s’approchait de lui avec un fusil en main, avant de tenter de s’emparer sans succès dudit fusil. C’est ainsi que Yaya a ordonné à ses chiens de l’agresser et ceux-ci s’étaient jetés sur lui en le mordant à plusieurs reprises. Dans le feu de l’action, muni toujours de sa machette, il s’est dirigé vers le jeune Baba Fomba en le poursuivant. De ce fait, Adama Traoré a intimé l’ordre à Yaya Coulibaly de lui tirer dessus. Chose que celui-ci n’a pas hésité à exécuter, en plantant une balle dans sa cuisse droite.

Pendant que l’inconnu était à terre, ils l’attachèrent avec une corde nouée avant d’informer les autorités villageoises. Ils ont été rejoints par le maire de Wacoro en compagnie de quelques chasseurs, avant l’arrivée des gendarmes qui ont été informés par les soins du maire. La victime n’a pas survécu de ses blessures et après l’enquête préliminaire, Yaya et Adama ont été déférés devant le parquet compétent avant d’être placés sous mandat de dépôt le 16 février 2021 pour meurtre.

A savoir que durant la procédure, les deux ont reconnu les faits tout en tentant de dégager leur responsabilité avec l’argumentaire de  légitime défense.

Comparaissant devant la Cour d’Assises au compte de sa 1ère session 2024, Yaya Coulibaly et Adama Traoré se sont de nouveau défendu d’être en position de légitime défense vu que leurs vies étaient en danger. Selon eux, ils ont tiré sur la victime parce que celle-ci voulait les attaquer en premier. Sans quoi, que leur objectif était de l’amener chez le chef du village par ce qu’il était non seulement armé mais inconnue de tous. Donc, qu’il présentait une menace pour le village.

Dans son réquisitoire, le Ministère public, a insisté sur la maintenance des charges de meurtre contre les inculpés. A ses dires, ils avaient la possibilité de l’arrêter et l’acheminer devant les autorités de la commune plutôt que de l’abattre.

Après ces différentes interventions, la Cour, dans sa délibération, a condamné Yaya Coulibaly et Adama Traoré  à 3 années de prison chacun.

Mariam Sissoko

Source: Maliweb