Partager

La littérature malienne vient d’accueillir en son sein une nouvelle pièce de théâtre dénommée « Ami la Bamakoise. Le lancement du livre d’Adama Sanogo, jeune écrivain malien s’est déroulé ce jeudi 25 mars 2021. C’était lors du train littéraire, rencontre mensuelle autour des livres organisé par l’espace culturel « La Gare » à Bamako.

C’est devant un charmant public que s’est tenu le débat autour d’Ami La Bamakoise. La modération a étéassurée par Robert Dissa, journaliste d’Africable TV en présence de l’auteur. Ce livre traite une question très essentielle dans la société qu’est la prostitution. Il raconte la vie de trois jeunes étudiantes, Ami la Bamakoise, Gaffou La Blanche et Lagaré. Les deux premières tomberont dans la prostitution. Lagaré ayant reçu une bonne éducation essayera de dissuader ses amies d’abandonner cette voie, mais comme le dit l’adage « qui s’assemble se ressemble ». Lagaré finira par emprunter cette voie vicieuse qu’est la prostitution.

Selon le jeune écrivain, l’idée d’écrire ce livre lui est venue après un constat qu’il a fait à Bamako. « Les femmes se prostituent de plus en plus et cela prend de l’ampleur. Dans le livre je décris cette pratique, mais j’essaye aussi de montrer que cela n’est pas forcément de leur faute. Plusieurs raisons peuvent amener ces femmes à emprunter ce chemin, notamment la pauvreté.Je veux sensibiliser sur ce fléau, afin que cette pratique diminue et que les femmes s’épanouissent. »

Ce livre touche également à un fait regrettable mais bel et bien réel au Mali, les relations entre étudiantes et professeurs sur l’espace universitaire. Selon Adama Sanogo, face à cette situation chacun a sa part de responsabilités, les étudiantes, les enseignants et les parents. Mais les enseignants doivent faire beaucoup d’efforts pour ne pas entretenir de relations sexuelles avec les étudiantes qui le font en contrepartie des notes, affirme-t-il. 

L’auteur estime qu’il a fait le choix d’écrire la pièce de théâtre afin de mieux sensibiliser sur cette question tout en divertissant les lecteurs.  Pour Adama Sanogo, produire ce livre fut très difficile. « J’ai rencontré beaucoup de problèmes dans l’édition du livre, car cela coûte chère. Aussi, il n’est pas facile que les aînés soient disponibles pour la relecture des œuvres. Je souhaite plus d’aides et d’accompagnement à l’endroit des jeunes écrivains dans la production des livres »,renchérit-il.

Aminata Idrissa Traoré, étudiante en journalisme communication venue assister au lancement du livre est émerveillée : « J’ai adoré le livre, il traite plusieurs thèmes intéressants et il évoque beaucoup de conseils à l’endroit des jeunes femmes. Je félicite Adama Sanogo et l’encourage beaucoup à continuer à écrire ».

Chaka Keita, spectateur et étudiant pense que c’est une grande fierté pour la jeunesse malienne. « Adama Sanogo a montré que cette jeunesse peut encore prouver ses compétences, faire avorter les préjugés qui sont ancrés dans l’esprit des gens. C’est une très belle réalisation. »

Ami la Bamakoise est la première oeuvre personnelle du jeune écrivain, slameur et étudiant en journalisme Adama Sanogo. Il promet de produire dans les années à venir d’autres œuvres qui touchent à des sujets phares de la société. Le modérateur du jour Robert Dissa, journaliste dira qu’Adama Sanogo est un bon exemple à suivre pour tous les jeunes qui sont confrontés à des difficultés, car il prouve qu’on peut surmonter tous les obstacles et réaliser nos rêves.

@Afribone