Partager

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine ont décidé de reporter la clôture du 12e sommet de l’UA, à cause du désaccord persistant sur le «gouvernement de l’Union», voulu par le nouveau président de l’organisation continentale, Mouammar Kadhafi. Le débat porte sur les institutions de l’organisation panafricaine sans grandes avancées, les dirigeants ont simplement convenu de changer la dénomination de la commission, organe exécutif de l’UA, en l’appelant «autorité africaine». 1 heure du matin, le visage fermé, escorté par ses gardes du corps, le colonel Kadhafi quitte la conférence. 2 heures du matin : les autres délégations sortent de la petite salle où elles s’étaient enfermées durant toute la soirée. « C’est dur », soupire le président de la Commission, le Gabonais Jean Ping. Pendant plus de quatre heures, la bataille entre les deux camps. Les souverainistes prudents partisans de l’Union par étape et les fédéralistes pressés de parvenir aux Etats-Unis d’Afrique se sont affrontés. Affrontement verbal parfois violent, notamment entre le colonel Kadhafi et le président ougandais.(Rfi)