Partager

abbass1.jpg

Le président du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine, Mahmoud Abbas est depuis hier l’hôte de notre pays pour une visite de travail. C’est précisément à 15 heures 42 minutes que l’avion du président palestinien a atterri à l’aéroport international de Bamako-Sénou. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le président de la République, Amadou Toumani Touré.

Le leader palestinien est sorti de l’appareil vêtu d’un costume sombre assorti d’une cravate bleu-ciel rayé. Après avoir échangé des accolades, les deux personnalités ont observé le rituel de l’exécution des hymnes nationaux des deux pays. Le président Touré et son hôte ont ensuite passé en revue les troupes, avant de saluer le corps constitué.

Après le cérémonial d’accueil, ils se sont installés dans le salon présidentiel de l’aéroport pour un premier tête-à-tête. Quelques minutes plus, le président palestinien sortira accompagné du chef de l’État, pour faire une brève déclaration à la presse.
<<J’ai l’honneur d’être aujourd’hui au Mali, un pays frère et ami de longue date de la Palestine. C’est ma deuxième visite ici, je suis vraiment heureux d’être reçu par le président Amadou Toumani Touré>>, a-t-il dit en rendant grâce à Dieu.

Le président du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine a fait part de sa satisfaction de l’excellence des relations entre la Palestine et le Mali. <<J’apprécie la position de son excellence Amadou Toumani Touré sur la question palestinienne. Une cause qu’il soutient sans réserve. Tout comme le peuple du Mali qui a toujours considéré qu’il s’agit d’une question saine>>, a-t-il déclaré, avant d’exprimer sa reconnaissance à notre pays pour son dévouement constant à la cause palestinienne. Pour le dirigeant palestinien, la paix pourrait bientôt être une réalité dans son pays.

<<S’il plaît à Dieu, nous sommes sur la voie de la paix. Nous espérons qu’elle sera une réalité cette année. Nous verrons alors un pays indépendant, la Palestine qui aura pour capitale Al Qods. Nous y inviterons son excellence Amadou Toumani Touré pour une visite d’amitié« , a-t-il annoncé.

Après cette déclaration à la presse, le cortège présidentiel s’ébranla pour l’hôtel Salam où le président palestinien a pris ses quartiers.

Le président de la République et son hôte se sont retrouvés quelques heures plus tard au palais de Koulouba pour un deuxième tête-à-tête qui sera suivi d’un dîner offert dans la salle de banquets en l’honneur du leader palestinien.

Ce matin, le président Mahmoud Abbas se rendra à la Primature pour une visite de courtoisie au Premier ministre Modibo Sidibé. Il sera ensuite à l’Assemblée nationale pour être reçu par le président de cette institution, Dioncounda Traoré.

Mahmoud Abbas visitera ensuite le monument Al Qods situé à quelques mètres de l’Hémicycle, où il déposera une gerbe de fleurs. De retour à son hôtel, le président de l’Autorité nationale palestinienne rencontrera les ambassadeurs des pays arabes avant de prendre la route de l’aéroport.

Mahmoud Abbas: HOMME D’ACTION ET DE NÉGOCIATION

C’est l’une des personnalités les plus connues du monde que le président Amadou Toumani Touré a accueillie hier à l’aéroport international de Bamako-Sénou. Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Rida Abbas est né en 1935 à Safed (Galilée). Très jeune, il est obligé de quitter la Palestine pour aller se réfugier en Syrie. À Damas, le jeune Mahmoud obtient son baccalauréat à l’Université de Damas, avant d’aller en Égypte pour étudier le droit. Il complète sa formation au Collège oriental de Moscou où il obtient un doctorat en histoire.

C’est dans les années 1950, qu’il commence à s’impliquer fortement dans la politique palestinienne. Il part s’installer au Qatar où il occupe un rôle important dans le service civil de l’émirat en tant que directeur du personnel. Mais il n’abandonnera jamais son engagement envers la cause palestinienne. Il recrutera d’ailleurs un grand nombre de ceux qui deviendront des personnages clés dans la future Organisation de libération de la Palestine.

Mahmoud Abbas est l’un des membres fondateurs du Fatah en 1959 avec Yasser Arafat et Farouk Kaddoumi. Il a collecté des fonds pour la création du mouvement grâce à ses relations dans le Golfe. Il rejoint le groupe armé en 1961, en adoptant comme nom de guerre celui d’Abu Mazen (« père de Mazen« , son fils aîné). Il fera partie du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), dont il deviendra le secrétaire général.

Durant les années 1960, 1970 et 1980, il suit Yasser Arafat dans ses divers lieux d’exil. Considéré comme modéré, il encourage des contacts entre l’OLP et des milieux de gauche israéliens.

Mahmoud Abbas est l’un des principaux négociateurs de paix avec Israël (accords d’Oslo 1993). Il est élu en 2003 au poste nouvellent créé de Premier ministre par le Conseil législatif (parlement) palestinien, poste dont il démissionne trois mois plus tard et sera remplacé par Ahmed Qoreï (Abou Ala’a). A la mort de Yasser Arafat en novembre 2004, il est élu à la tête de l’OLP et le 9 janvier 2005 à la présidence de l’Autorité palestinienne.

Synthèse M. KEITA – L’Essor

12 Mars 2008.