Partager


Hier mercredi, la visite officielle de trois jours du président ghanéen John Agyekum Kufuor dans notre pays a pris fin.

Mardi, dans la journée, le chef de l’État ghanéen s’est rendu au Musée national.

Samuel Sidibé, directeur général du musée, a fait l’historique de l’institution et une description des objets qui y sont exposés.

L’illustre hôte a ensuite visité les 3 salles d’exposition du musée : objets rituels, archéologie et textile.

Pour le président ghanéen, notre musée national est un patrimoine précieux au regard de la valeur et de la richesse des pièces qui y sont présentées, parmi lesquelles certaines sont issues de la culture et la civilisation des empires du Mali et du Ghana.

Mardi, en fin d’après-midi, le président ghanéen John Agyekum Kufuor sera accueilli vers 17h 30mnn au monument Kwamé N’Krumah par le président Amadou Toumani Touré et le Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga.

Après le salut aux couleurs nationales, les deux hommes ont passé en revue la troupe d’honneur constituée par les éléments des armées de terre et de l’air.

Sur un air funèbre de la fanfare de la garde nationale, John Agyekum Kufuor a déposé une gerbe de fleurs au pied du monument du père de l’indépendance du Ghana. Puis, la cérémonie a pris fin par un échange de poignées de mains entre les deux chefs d’État et les officiels de la rencontre.

A la fin de la cérémonie, le président ghanéen a estimé que l’érection dans notre capitale d’un monument dédié à son illustre compatriote, un grand panafricaniste, un leader en avance sur son temps, est le symbole important du renforcement des liens entre nos deux pays.

Mr Kufuor a insisté sur la nécessité absolue pour l’Afrique de s’unir.

Mardi soir, au palais de Koulouba, un banquet en l’honneur du président ghanéen John Agyekum Kufuor a été offert par le président de la République Amadou Toumani Touré.

Etaient présents au banquet, l’épouse du chef de l’État, Mme Touré Lobbo Traoré, nombreux ministres et membres de la délégation présidentielle ghanéenne.

Dans son adresse, rappel des liens historiques unissant Ghanéens et Maliens a été fait par Le président Touré.

En effet, l’empire du Ghana a été fondé vers 770 après Jésus Christ par l’ethnie soninké. Vers l’an 1000 de notre ère, l’empire avait étendu ses territoires à l’ouest par le fleuve Sénégal, à l’est par le fleuve Niger, au sud par la région du Bambouk et au nord par le Sahara. Selon les historiens, les premières grandes diasporas de cette région de l’Afrique sont consécutives au déclin de ce prestigieux empire, a rappelé le président Touré. Et c’est en souvenir de cet empire au passé glorieux que la « Gold Coast » choisit le nom Ghana à son accession à l’indépendance en 1958.

Puis, rappel a été fait par le chef de l’état, que le président Kwamé N’Krumah, père de l’indépendance du Ghana, a visité notre pays il y a tout juste 46 ans et que lui Amadou Toumani Touré, encore écolier à l’époque, avait levé son petit drapeau du Ghana pour saluer Kwamé N’Krumah, lors de sa visite à Mopti.

Les pères de l’indépendance de nos deux pays, Kwamé N’Krumah et Modibo Keïta, ont choisi de lier le destin de nos États par l’union Ghana-Guinée-Mali, a expliqué le chef de l’état.
Le président de la république a expliqué que « Le commerce florissant entre Kumasi et Mopti illustrait bien les échanges très fructueux entre nos deux pays. Les présidents ghanéens et maliens n’ont pas d’autre choix que de continuer à marquer la singularité de la relation entre les deux pays. Je n’ai pas le moindre doute sur notre capacité à nous hisser à la hauteur de cette mission« , a-t-il assuré.

Quant au président ghanéen, John Agyekum Kufuor, lui a tenu à exprimer sa sincère appréciation pour l’hospitalité dont sa délégation et lui ont été l’objet depuis leur arrivée au Mali.
Mr Kufuor, a expliqué que sa visite à Gao et Mopti lui a permis de voir les efforts de développement accomplis par notre gouvernement.

« Les opportunités de renouer les liens d’amitié entre les deux pays se sont traduits en des liens forts au plan politique. Modibo Keïta et Kwamé N’Krumah ont beaucoup fait pour l’émancipation du continent africain. Leur vision était la construction d’une Afrique forte. Leur effort n’a pas été vain. L’Afrique est sur la bonne voie. Nous avons discuté de l’urgence de réactiver la grande commission mixte Mali-Ghana« , et « Les avantages que nous allons tirer de cela nous permettront d’atteindre nos objectifs et de lutter contre la pauvreté« , a expliqué le président Kufuor.
Le président ghanéen a salué les efforts de notre gouvernement dans la gestion des crises qui secouent le continent.

Le président Kufuor a invité le président Touré à effectuer une visite officielle dans son pays à l’occasion des festivités du 50è anniversaire de l’accession du Ghana à l’indépendance.

À la fin de cérémonie, le président Kufuor a reçu une « cora » des mains du virtuose de cet instrument, Toumani Diabaté qui à la tête du Symetric orchestra, assurait l’animation de la soirée en tandem avec le groupe Tartit de Tombouctou.

14 décembre 2006.