Partager

Suite à un protocole d’accord entre le Gouvernement du Mali et celui d’Espagne, il a été accordé, au Mali, d’offrir un certain nombre de visas. Du coup, le consulat d’Espagne n’a cessé de se remplir tous les jours. Ce qui avait attiré toute sorte de personnes souvent sincères, souvent malhonnêtes. De quoi s’agit-il?

jpg_i-2.jpgDepuis un certain temps, environ 1000 personnes ont commencé à gronder, à cause des lenteurs constatées de certains démarcheurs ou intermédiaires. En effet, certaines personnes s’étaient prétendues capables de faciliter l’obtention des visas.

Ainsi, selon nos informations, environ 1000 chercheurs de visas ont jeté leur dévolu sur une personne censée être un homme honnête et respectable. Et pour cause : ladite personne n’est autre qu’un homme de Dieu. Il s’agit de l’imam du Centre Islamique de Hamdallaye qui s’est porté garant pour l’obtention des dits visas.

Aussi, chaque candidat désireux de se rendre en Espagne a dû abouler la somme de 500 000 FCFA. Après avoir collecté tous ces fonds, l’imam avait fixé la date de départ de ces candidats depuis…le mois de Septembre 2008. Et depuis lors, ces candidats attendent impatiemment leurs visas pour leur départ en Espagne.

Mais chaque fois que ces malheureux naïfs demandent des éclaircissements à notre imam, il trouve toujours les mots justes, ou du moins, la formule rusée pour les convaincre. Alors, l’impatience des candidats pour l’Espagne s’ajouta à leur colère, pour se muer en une révolte généralisée qui ne tarda pas à se faire sentir.

C’est ainsi que la semaine dernière, ces candidats bernés ont décidé de “bloquer“, sinon de confondre l’imam. “Chaque fois qu’on lui demande, il nous fait croire que ces visas sont au niveau de la Primature avec un certain Gaoussou dont il refuse de donner le nom de famille. Nous avons réclamé que notre argent soit remboursé, surtout qu’il s’est avéré faux que c’est ATT qui a cautionné cela. Nous voulons notre argent, c’est tout ! ”, a déclaré le porte-parole de ces personnes arnaquées.

Et la question qui taraude aujourd’hui les esprits, c’est de savoir : quelle mouche a pu piquer, ou du moins, quelle diable a pu s’emparer de cet homme de Dieu, jusqu’à escroquer des pauvres citoyens d’une manière aussi désinvolte? En tout cas, cette affaire, qui a déjà fait le tour de la capitale, alimente aujourd’hui tous les commentaires.

Le pire dans tout cela, c’est que parmi ces presque 1000 candidats à l’exil arnaqués figurent trois personnes venant d’une même famille. L’une de ces trois personnes s’est déclaré complètement ruiné; car tout ce qu’il possédait, il avait donné à l’imam. Et le comble, c’est que cette personne avait contracté des crédits, en pensant réaliser son rêve d’aller en Espagne.


Et de se lamenter :
On a donné tout ce qu’on nous a demandé, en plus des 500 000 fancs CFA. Mieux, on nous promis que dès notre arrivée en Espagne, on aura du boulot, et que tous nos papiers seront régularisés. Et voir qu’aujourd’hui, on est dupés…C’est invraisemblable ! Et c’est notre avenir qui est ruiné. On n’est pas parti, et on ne peut pas rester ici au Mali. Que faire ?”.

C’est dire combien la déception a été grande parmi ces victimes de l‘Imam, surtout que, toujours selon nos sources, parmi les candidats blousés figure également une célèbre animatrice d’une radio de la place. Du coup, elles interpellent les autorités administratives et judiciaires en vue de renter dans leurs droits pécuniaires.

Et certaines d’entre elles ont tôt fait de se demander : l’imam ne serait-il pas un intouchable dans ce pays? Mais selon d’autres, sous ce “manteau“ d’imam se cache un homme qui est un habitué de ce genre de pratiques illicites. Comme pour dire que le burnous ou la gandoura ne font pas forcément l’imam?…

Quel qu’il en soit, les victimes entendent utiliser tous les moyens légaux pour être en possession de leurs sous. Obtiendront-elles satisfaction? Wait and see (attendons pour voir)…


Sadou BOCOUM

Le Soir de Bamako du 02 Février 2009