Partager

Le ministère de la solidarité, de l’action sociale et de la reconstruction du nord a initié un colloque international afin de sensibiliser les pouvoirs publics et les communautés sur les problèmes du vieillissement et contribuer à l’élaboration et la mise en œuvre de programmes de recherche sur la question. Le colloque qui se tient du 1er au 3 juin 2016 à la Maison des aînés, a réuni les personnes âgées, les professeurs de médecines, les agents socio-sanitaires dans les domaines de la géronto-gériatrie, l’Institut D’Etudes et de Recherche en géronto-gériatrie (Maison des aînés) (IERGG) etc.

A l’ouverture du colloque, dans son intervention, le secrétaire général du ministère de la solidarité, de l’action sociale et de la reconstruction du nord, Samba Alhamoudou Baby, a fait savoir qu’il y a une amélioration actuelle des conditions de vie, chose qui a permis un allongement significatif de l’espérance de vie. Il a indiqué qu’au Mali, l’espérance de vie s’accroit d’un trimestre par an et dépasse désormais les 55 ans. Selon lui, il y a à peine quinze ans, nous étions à 42 ans en termes d’espérance de vie. Aujourd’hui, en milieu urbain, environ 20% de la population dépasse les 60 ans, a-t-il indiqué. De son avis, le recensement général de la population et de l’habitat en 2009 a montré que le Mali compte aujourd’hui 911.349 personnes âgées. Ces chiffres, a-t-il fait savoir, ont été fournis par l’IERGG qui a pu constituer une base de données fiable sur les personnes âgées. Il dira que la plupart des spécialistes ont fait le constat que l’humanité évolue vers un vieillissement rapide de sa population. Au nom du ministre, le secrétaire général, M Baby a fait comprendre que l’objectif de ce colloque est donc d’analyser les prises en charge sociales et traditionnelles des personnes âgées ; d’aborder les nouvelles perspectives ; d’amener les autorités à prendre conscience davantage des conséquences du vieillissement sur l’Etat ; de donner des informations, des outils de soutien aux professionnels des institutions médicales et sociales. Pour lui, le colloque sera également une occasion pour les chercheurs de présenter les connaissances, attitudes et pratiques des personnes âgées relatives à l’hypertension artérielle ou encore la problématique de la prise en charge des personnes âgées démunies. Il a indiqué que l’Etat Malien a souscrit pleinement à l’idéal de l’Organisation Mondiale de la santé qui a soutenu l’idée d’un vieillissement réussi et épanoui, c’est-à -dire un « vieillissement actif ».

Fakara Faïnké
3 Juin 2016