Partager

La victoire officiellement proclamée du président sortant du Ghana John Dramani Mahama à la présidentielle a été jugée régulière lundi par les observateurs locaux tandis que le candidat de l’opposition a réclamé une « démocratie authentique ». Nana Akufo-Addo, un avocat de 68 ans qui avait raté la présidence de fort peu (1%) en 2008, a cependant précisé qu’il n’était pas certain de contester les résultats devant la justice. Selon la Commission électorale, M. Mahama a remporté l’élection présidentielle avec 50,70% des suffrages, contre 47,74% des voix pour M. Akufo-Addo. « Pour moi, l’image du Ghana ne devrait pas être un mensonge », a déclaré M. Akufo-Addo devant des journalistes à son domicile. « Il ne faudrait pas qu’en surface nous ayons la démocratie mais qu’en-dessous nous ayons autre chose », a ajouté le candidat battu dont le parti a lancé des accusations de fraude après la victoire de M. Mahama lors de ces élections, tenues vendredi et samedi. Il a indiqué, sans autres précisions, que le NPP continuait à enquêter et allait réunir ses instances pour décider de la suite à donner à la proclamation des résultats. La coalition des observateurs ghanéens des élections (CODEO) a, lundi matin, « conseillé à tous les candidats de l’élection présidentielle et leurs militants et à l’opinion publique de faire confiance aux résultats de la commission électorale ». Des observateurs extérieurs se sont également accordés à qualifier le scrutin de paisible et transparent. AFP