Partager

En ouverture des quarts de finale de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Egypte 2019, les Ecureuils du Bénin qui avaient déjà fait sensation en éliminant le Maroc au tour précédent, se présentaient pour un autre challenge face à un autre favori, les Lions de la Teranga menés par un Sadio au sommet de son art. Pour déséquilibrée que cette opposition pouvait paraître sur le papier au regard du palmarès des deux équipes, elle ne manquait pas pour autant d’attrait. Car, les Béninois se présentaient pratiquement sans pression et sans complexe face à des Sénégalais condamnés à confirmer leur statut de favoris. C’est dire si cette confrontation avait les allures d’un match piège pour les Lions de la Teranga. Mais visiblement échaudés par leur déconvenue (défaite 1-0) face à l’Algérie au premier tour, les Sénégalais semblent avoir tiré leçon des défaites surprises de certains grands favoris face à de petits poucets, comme par exemple le Nigeria battu 2-0 par le novice malgache en match de poule. Ils ont donc entamé la rencontre avec toute la concentration nécessaire pour ne pas se laisser surprendre par le capitaine Stéphane Sessegnon et ses camarades qui, croyant plus que jamais en leur étoile, avaient des raisons de viser encore plus haut, après le parcours atypique (sans défaite mais aussi sans victoire) qui leur a permis de se hisser à ce niveau de la compétition.LEPAYS