Partager

Le procureur de la Cour pénale internationale, la Gambienne Fatou Bensouda, a ouvert la voie à un nouveau report du procès pour crimes contre l’humanité du président kényan Uhuru Kenyatta en indiquant jeudi ne pas être opposée à une demande de la défense en ce sens.Les avocats avaient notamment évoqué « les tâches essentielles » que leur client doit exercer en tant que président après l’attaque islamiste contre le centre commercial Westgate de Nairobi le 21 septembre, qui avait fait au moins 67 morts et une vingtaine de disparus. La CPI avait décidé en 2012 de poursuivre, dans deux procès séparés, des membres de chacun des camps qui s’étaient affrontés au Kenya lors des violences ayant suivi la réélection contestée du président Mwai Kibaki fin 2007, qui avaient fait plus de 1.000 morts et plus de 600.000 déplacés. Le procès du vice-président William Ruto et du présentateur de radio Joshua Arap Sang s’est ouvert le 10 septembre. Les juges ont refusé vendredi en appel de dispenser M. Ruto de présence à la majorité des audiences de son procès, contrairement à M. Kenyatta.Sur la base de cette décision, le bureau du procureur a l’intention de faire appel pour obliger M. Kenyatta à être présent à son procès. AFP.