Partager

De nombreuses personnes se plaignent des effets du vaccin Covid en milieu rural notamment, dans le cercle de Dioïla, après le passage des équipes de vaccination. Loin des hôpitaux, les victimes sont abandonnées aux mains de leurs familles qui s’adonnent à des traitements traditionnels pouvant occasionner d’autres complications. Ceux qui ont la possibilité et les moyens d’atteindre un dispensaire ou même un CSCOM, se dépouillent financièrement pour sauver leurs malades. Et pourtant, depuis les premières conférences de presse d’annonce en début de la campagne, il a avait été question d’une prise en charge gratuite des effets secondaires du vaccin. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Quid des mesures de conservation du vaccin dans des zones éloignées ?

Des munitions de guerre d’une valeur de trois milliards de francs CFA saisies au Sénégal

Grâce à sa vigilance, la Douane sénégalaise a accosté un navire étranger transportant trois conteneurs chargés de munitions de guerre. La valeur de cette marchandise est estimée à trois milliards de francs CFA. Sur le site des Douanes du Sénégal, les informations font état de ce navire dénommé EOLIKA et battant pavillon guyanais. Il  aurait déclaré être en ravitaillement au port de Dakar.

Alertés par l’absence de documents fiables de navigation et de transport maritime et faute de documents cohérents de déclaration du Capitaine du navire, les agents de la subdivision maritime des Douanes de Dakar, notamment ceux de la Brigade portuaire, renforcés par les agents en service à l’UMCC ont décidé de procéder à la fouille et au contrôle de la cargaison. Une fouille qui  a permis la découverte de trois conteneurs remplis de divers types de munitions.

Certaines informations, toujours du côté du Sénégal, affirment que cette cargaison serait destinée à la Gambie. Dès la saisie, beaucoup voyaient la destination du Mali. Pour le moment, les autorités compétentes de Dakar ont engagé de vraies enquêtes pour faire toute la lumière sur cette cargaison.

Source: Le Challenger