Partager

Après neuf mois sur les bancs des classes, les élèves sont à une période de repos. Ce qui constitue un moment de liberté. Lorsque cette liberté est mal surveillée par les parents, elle peut mal influer sur l’éducation de l’enfant.

Les parents peuvent utiliser les périodes de vacances à parfaire l’éducation de leurs enfants. Pendant l’année scolaire, les enfants sont occupés tout au long de la journée et le soir ils font leurs devoirs et terrassés par la fatigue de la journée, ils dorment.

Ce qui n’est pas le cas des vacances : ils ont la latitude de disposer de longues heures de liberté. Aussi s’il est bien de laisser les enfants s’amuser entre eux, il est préférable de contrôler leurs fréquentations de jeux au risque de voir votre enfant prendre des habitudes qui vont à l’ encontre de la bonne éducation que vous souhaitez lui donner.

En effet, il arrive que des enfants perdent leurs bonnes habitudes de politesse au contact de certains compagnons de la rue. Les compagnons de jeux ont une grande influence les uns sur les autres. Chose qui conduit très souvent des enfants à ne plus dire bonjour au réveil, à mentir, à commettre quelques petits vols dans la maison, pire dans d’autres foyers voisins.

Afin d’éviter des désagréments à l’éducation que vous désirez inculquer à votre enfant, vous pouvez l’occuper sans pour autant le charger de corvées. Vous pouvez en faire un jeu entre vous : Pour les petites filles, il est possible de les initier aux tâches ménagères. Ce qui ne veut pas dire que vous allez transformer ces vacances en calvaire.

La mère peut se faire accompagner au marché par sa petite fille, elle lui montre comment faire le marché, lui laisser le choix de certains condiments, des petites considérations qui amusent très souvent les petite filles. Il en est de même pour concocter un plat, lorsque vous servez le repas, précisez qu’il s’agit de l’œuvre de la fillette, un encouragement qui va probablement lui faire apprécier la cuisine. Quand l’on prend l’habitude de se faire accompagner par ses enfants à son lieu de travail, ceci vous permet de vous rapprocher de votre enfant.

Cette pratique peut le soustraire également de certains jeux violents et surtout l’encourage dans ses études. Les parents constituent des modèles pour les enfants, ils se fixent des objectifs et ambitionnent d’exercer des métiers : ils travaillent mieux à l’école. Pendant les périodes de vacances, il est recommandé de ne pas laisser les enfants prendre de mauvaises habitudes qui peuvent rendre la reprise des écoles plus difficile pour eux.

Si vous ne souhaitez pas voir vos enfants courir dans la rue, vous pouvez l’occuper par des jeux, des vidéos, des bandes dessinées, des livres pour meubler leur journée. Pour cela, vous devez vous assurer du contenu de ce que vous les offrez. Il vaut mieux que les gadgets que vous donnez à vos enfants, soient constructifs en plus de leurs capacités distractives. La période des vacances peut être une occasion pour les parents de rehausser le niveau des enfants dans les matières où ils sont faibles.

Il est également possible de les amener à faire des promenades dans des parcs zoologiques, des musée, chose qui contribue à rehausser leur intelligence. Cette période de liberté est à surveiller par les parents afin d’éviter que les enfants ne se retrouvent à des heures tardives dans la rue ou encore qu’ils traînent aux heures de sieste avec de mauvaises fréquentations.

Les enfants peuvent également être envoyés chez des parents, des proches au village, dans un autre quartier et dans un autre pays. Ceux qui en ont les moyens financiers envoient leurs enfants dans une colonie de vacances.

Seulement, il est prudent de vérifier dans ces cas-là si le programme du voyage est constructif pour l’enfant avant de l’inscrire pour le voyage. D’autres personnes offrent l’opportunité aux enfants de connaître un autre environnement en l’envoyant au village. Il est important de garder un œil vigilant sur les occupations des enfants pendant les périodes de vacances.

Khadydiatou Sanogo

Le Républicain du 15 Juillet 2010.