Partager

Kita, la ville de l’arachide, a abrité, le vendredi 12 aout 2016, le lancement officiel de la 8ème édition des vacances citoyennes. Ces retrouvailles entre les jeunes du Mali vont se dérouler sur les sites de Kita et de Toukoto, dans la région de Kayes, Tominian et Mandiakuy dans la région de Ségou. Cette année, elles porteront sur le thème : « rôle de la jeunesse dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent ».

Couplé à la célébration internationale de la journée internationale de la jeunesse, le lancement de cette 8ème édition des vacances citoyennes était présidé par Mme Kéita Aminata Maiga, la première dame du Mali. C’était en présence de plusieurs ministres du Mali : Amadou Koïta, ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture, Konimba Sidibé, ministre de la promotion de l’investissement et du secteur privé, Mme Kéïta Aïda M’Bow, ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable…Des élus, les autorités administratives, politiques, traditionnelles et coutumières, les populations de Kita et les jeunes campeurs étaient aussi présents à la cérémonie très riche en sons et en couleurs.

Après les mots de bienvenue des autorités locales, Souleymane Satigui Sidibé, le 1er vice-président du Conseil National des Jeunes (CNJ), a indiqué que l’activité des vacances citoyennes est un outil indispensable à la mobilisation massive des jeunes à l’occasion des grandes vacances en vue d’apporter leur contribution à l’œuvre de développement national.

Amadou Koïta, le ministre de la de la jeunesse et de la construction citoyenne, dans son discours, dira que les vacances citoyennes sont perçues comme un cadre propice de mobilisation pour la construction citoyenne, d’éducation, de socialisation et de participation des jeunes à la construction nationale. Selon le ministre, les activités de cette édition des vacances citoyennes se dérouleront sur les sites de Kita et de Toukoto dans la région de Kayes, Tominian et Mandiakuy dans la région de Ségou. «La célébration de cette 8eme édition coïncide avec l’opérationnalisation du Service National des Jeunes et la finalisation du processus d’élaboration de la Politique Nationale de Citoyenneté et de Civisme. Cette volonté politique traduit l’engagement des plus hautes autorités, d’investir dans la jeunesse pour faire émerger une citoyenneté active, des responsables de jeunes répondants aux défis et préoccupations de notre pays », a indiqué le ministre de la jeunesse.

Pendant ces regroupements, explique Amadou Koïta, au-delà des activités festives et récréatives, il sera inculqué aux jeunes les valeurs d’engagement citoyen, de civisme, de patriotisme à travers les causeries-débats, des séances de formation et de sensibilisation sur les questions d’intérêt national dont la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. A l’en croire, elles porteront aussi sur la réhabilitation de la Maison des Jeunes de Kita, la construction d’infrastructures de base à Tominian et à Mandiakuy, la sensibilisation des jeunes sur certaines maladies comme le paludisme les MST et le VIH/SIDA. «Votre rôle, jeunes du Mali, ne pourra se concrétiser sans la paix et la sécurité.
Notre pays fait face à des terroristes et des extrémistes violents qui ont comme entreprise sordide de semer la terreur et la désolation en instrumentalisant malheureusement certains jeunes dans la concrétisation de leurs desseins inavoués. Je vous invite à un sursaut citoyen en faisant échec à toutes les tentatives de déstabilisation de notre pays », a lancé le ministre aux jeunes. Mme Kéïta Aminata Maïga, la première dame du Mali, pour sa part, a demandé aux campeurs de «mettre à profit les valeurs enseignées dans le camp» afin de «contribuer à la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent à travers des actions de sensibilisation sur le phénomène».

Madiassa Kaba Diakité

14 Aout 2017