Partager

Le Dimanche 7 juillet, la Venise malienne a vibré aux couleurs de l’Union pour la République et le Démocratie (URD). C’est au Stade Baréma Bocoum que le candidat du parti a donné le ton de sa campagne électorale pour la présidentielle du 28 juillet.

L’URD s’est engagée devant des milliers de ses partisans à œuvrer pour le développement du Mali. Pour son président, Younoussi Touré, Soumaïla «est la solution pour l’ensemble du pays et de la sous-région». Un «Pacte pour l’émergence» fonde son projet de société à l’occasion de ces joutes électorales. Il s’agit d’un ensemble de programmes visant à jeter les jalons d’une stratégie de développement solides du pays.

«C’est à Mopti que nous sommes tous réunis pour lancer notre campagne électorales, mais aussi pour fêter une grande victoire malienne », a déclaré Cissé devant des milliers de personnes de ses partisans réunis au Stade Baréma Bocoum. Prenaient également part à cette cérémonie, le porte- parole du FDR, Oumar Hamadoun Dicko, le secrétaire général des clubs de soutiens au candidat, Mongourt, et le secrétaire général de la section URD de Mopti, Garba Yoro Samassékou.

Déjà la veille, le ton était donné ; car les jeunes avaient pris d’assaut la ville. Les hôtels, les maisons d’hébergements de Mopti et Sévaré n’avaient plus de places pour accueillir le monde venu pour l’occasion. De l’aveu du candidat, les campagnes électorales sont une étape importante pour la vie démocratique du pays.

Soumaïla Cissé s’est engagé à créer 500 000 emplois pour les jeunes. Il en ait de même pour le financement de projets pour les femmes au cours du prochain quinquennat. Le pacte pour l’émergence du candidat propose également un plan progressiste pour l’éducation, la croissance économique, l’emploi. La valorisation de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche sont entre autres volet prioritaire ainsi que la problématique de la santé et de l’assainissement.