Partager

Les responsables de cette situation sont connus. Ils se pavanent impunément, insouciants des actes qu’ils ont posés, et traficotent pour se enfoncer d’avantage par leur soif de pouvoir, leur boulimie, leur cupidité à s’accaparer des richesses communes.

Les nouveaux leaders syndicaux doivent donc briser ce prisme réducteur, osé se regarder en face, et dire la vérité afin de construire le chemin difficile de l’épanouissement collectif et individuel pour la survie de la centrale UNTM. Ils doivent forger ainsi un destin commun pour l’unité syndicale. L’impunité, le silence devant la tromperie, la complicité ne peuvent, par conséquent, plus être des recettes ! Egalement, l’érection d’histoire personnelle empreinte d’injustice endurée en celle de toute une communauté est contre productive. On ne finit jamais de découvrir la réalité de ce qui arrive pour la centrale UNTM , même si on en saisit dès le départ l’essentiel, le fondement. Dans cette situation, des détails en disent long et peuvent même toucher la trame des convictions établies.

Il se cache derrière la centrale UNTM pour prendre des discision bidon au nom des membres du bureau exécutif pour écrire des correspondances par rapport à sa cause perdue face au bureau du SYNTADE, dirigé par le nouveau secrétaire général Yacouba Katilé. Depuis que ce dernier a été élu au 12è congrès et plébiscité par les congressistes.

L’ex-secrétaire général Siaka Diakité, a adopté une véritable campagne d’intoxication et d’intimidation à travers des correspondances signées soit par lui où soit par son sorcier défenseur Tibou TELLY, mais malheureusement c’est une peine perdue.
Siaka Diakité depuis plus de 16 ans à la tête de la Centrale de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) avec un bilan globalement patent car cette centrale est fortement implantée sur toute l’étendue du territoire nationale et dispose d’une de frappe indescriptible. Nous avons mené des enquêtes dans les capitales régionales suivant Kayes ,Ségou, Sikasso, Koulikoro, Mopti et certains travailleurs du nord actuellement à Bamako et le constat est le même , il a fait son temps et il doit partir s’il veut , il peut partir avec tous les honneurs sinon au cas contraire il ira par la petite porte, car le changement s’impose véritablement au niveau de tous les syndicats nationaux jusqu’à la centrale UNTM.

Le syndicat n’appartient à personne

Mais malheureusement durant ces 16 ans à la tête de cette centrale c’est le mensonge à grande échelle, le népotisme, le trafic d’influence et les pots de vin et le positionnement au niveau des PCA (président du conseil d’administration ou membres dans des structures jutées de notre administration et tout cela sur le dos des militants UNTM et des travailleurs de façon générale.
Siaka Diakité entretenait des bonnes relations d’affaires entre certains membres du gouvernement, de certains PM et voir jusqu’au sommet de l’Etat.
Siaka Diakité avait pratiquement des informateurs au niveau de plusieurs département ministériel ce qui lui permettait d’imposer sa volonté sur la gestion de certains dossiers et de frotter les mains. Il est clair du congrès de 1997 dont il a été élu pour un mandat de Cinq ans à la tête de la Centrale pour dire son mandat a pris fin depuis juillet 2011.
Siaka Diakité n’a posé aucun acte concret pour les travailleurs, il a passé tout le temps a faire du tapage médiatique ou il manque aucune occasion pour tirer soit sur le gouvernement soit sur un ministre et pour demander pardon après.

C’est sous Siaka Diakité qu’il obtenu la meilleure des notes dans l’histoire syndicale du monde 14/20. C’est à dire, il y ‘a pratiquement trois ans la fameuse plate-forme revendicative entre le gouvernement, le conseil national du patronat et la Centrale aux termes des négociations sur les 14 points l’UNTM a déclaré à ses militants qu’il y ‘a y’a eu accord. mais avec application Zéro à nos jours. il est clair que les pots de vain ont encore une fois été au rendez-vous.

SIAKA ET LES PROBLEMES SOCIAUX

La cherté de la vie, la flambée des prix de l’eau et l’électricité, du gaz, du carburent et le contrôle des prix de denrées de première nécessité. Tous ceux-ci ont connue une montée incroyable sans que Siaka ne lève le petit doigt. La tempête a emporté Siaka Diakité et son noyau

Alpha Mahamane CISSE


Tibou TELLY : LA Girouette de Siaka DIAKITE

Connu de son pédantisme, Tibou TELLY fut très longtemps instrumentalisé par Siaka Diakité au profit des muettes que ce dernier lui donne. On lui fait signé toutes les correspondances actuellement dans la gestion de la crise au niveau du SYNTADE. Admis officiellement à la retraite et remplacé par Maouloud Ben Kattra, nous pouvons dire qu’il est sorti par la grande porte, mais si ses tentatives d’intentions sont échoués. Mais très curieusement le sorcier défendeur de la cause perdue de Siaka Diakité, il continue à induire et à s’ingérer dans la gestion d’un autre syndicat et cela à quel prix.

La grande sagesse doit lui faire comprendre que la roue de l’histoire tourne et que la page Siaka Diakité est définitivement tournée. Une petite poignée de syndicalistes au niveau centrale veut coûter que coûte imposer leur diktat aux autres syndicats nationaux. Aujourd’hui plus que jamais les nouveaux leaders syndicaux sont prêts à un changement au niveau de toutes les instances syndicales. Tibou par la grâce de Siaka Diakité bénéficie de plusieurs avantages au niveau du conseil économique social et culturel à très des missions à l’extérieur et à l’intérieur du pays. Ce syndicaliste chevronné a tendance à devenir un suiviste pour la cause perdue de Siaka.
Les mauvaises langues parlent de l’existence d’une liste provisoire des membres du bureau exécutif de la centrale l’UNTM avant même la tenue dudit congrès.

En réalité tous les conspirateurs qui s’ingèrent sur du faux et en soutenant Siaka Diakité ont une raison dont nous allons dévoiler les secrets au grands public.

Bientôt une inspection au niveau de l’UNTM : La Trésorerie de l’UNTM prise en otage

Il s’appelle Seydou Diarra surnommé trésorier à vie. Il doit ce poste grâce à la baraka de Siaka Diakité. Son agitation pour soutenir l’ex-secrétaire général du SYNTADE n’est pas un fait du hasard, car son portefeuille est lié au maintien de Siaka Diakité. Mieux, ils sont les deux ordonnateurs des dépenses de la centrale.

Les deux complices gèrent les fonds de cette centrale à leur guise. Nous avons mené des investigations et des syndicalistes tant à Bamako qu’à l’intérieur du pays, les militants ignorent la situation de cette trésorerie. Nous doutons de la gestion transparente des fonds de notre centrale et nous disposons des preuves auprès de certaines personnes et nous allons exiger qu’une lumière soit faite de ces fonds dans les semaines à venir nous a confié, un responsable du syndicat. Aucun compte rendu sur la gestion des fonds. , nous allons saisir qui de droit pour une inspection du contrôle général des fonds puisque notre centrale bénéfice des fonds de l’Etat.

Notre Printemps du24 Juillet 2013.