Partager

Les examens de fin d’année se préparent actuellement dans tous les ordres d’enseignement à Bamako.

Mardi, au passage de notre équipe de reportage à la Faculté des sciences techniques (FAST), le conseil des professeurs se tenait pour fixer le calendrier des examens. Par contre à la Faculté des lettres, des langues et des sciences du langage (FLLSL), la préparation des copies d’examen était en cours. Dans cette faculté, les cours ont commencé le 16 janvier. Dans un entretien qu’il nous a accordé, le doyen de la FLLSL, Bougoutié Coulibaly, a annoncé que les examens se dérouleront du 16 au 31 juillet. Quant aux partiels, ils ont eu lieu du 12 au 17 mars.

Les examens de la FLLSL se dérouleront avant ceux de la Faculté des sciences humaines et de l’éducation pour éviter le chevauchement des calendriers. Les étudiants de la FLLSL seront soumis à des épreuves de session unique, prévient le doyen Bougoutié Coulibaly. Le décanat de la faculté rencontrera dès demain le comité de la coordination de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) pour discuter et lui expliquer le système et les raisons de la tenue de cette session unique. Selon le doyen de la FLLSL, la norme internationale exige 25 semaines de cours dans l’année, alors que sa faculté en totalise déjà 27.

Bougoutié Coulibaly a précisé que son établissement compte 16.000 étudiants. Les inscriptions ont cependant été rouvertes et se poursuivront jusqu’à demain vendredi 22 juin. Les cours ont, eux, été exécutés à 60%.

A la Faculté de droit privé (FDPRI) et de droit public (FDPU), le calendrier des examens n’est pas encore fixé. Toutefois, les cours se déroulent normalement. L’arrêt des travaux dirigés (TD) des classes de première année droit est prévu pour ce samedi. Le conseil des professeurs s’est réuni pour une seconde fois afin de réaménager le calendrier et fixer le nouveau calendrier des examens des deux facultés. Le doyen de la Faculté de droit privé, Cheick Hamalla Fofana, prévoit que les examens se tiendront probablement à la fin août.

Dans un communiqué, le recteur de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (USPB) informe les étudiants que les inscriptions au titre de l’année universitaire 2011-2012 sont prorogées du 13 au 30 juin.
Les bacheliers de 2011 ne sont pas concernés par cette prorogation. Seuls sont concernés les étudiants de l’Ex-faculté des sciences juridiques et politiques déclarés admis ou redoublants à l’issue des évaluations au titre de 2010-2011 ainsi que les étudiants de l’Ex Centre d’enseignement supérieur de Bamako (CESB) transférés à l’université des sciences juridiques et politiques de Bamako.

Même si le secrétaire principal de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG) ne nous a pas reçu, des enseignants de cette faculté nous ont expliqué que les examens sont en cours actuellement et prendront fin en juillet.

LE CAP SUR LE DEF ET LE BAC

Les élèves des établissements d’enseignement secondaire et fondamental de la capitale s’apprêtent à passer leurs examens de fin d’année. Les épreuves du Diplôme d’études fondamentales (DEF) qui sanctionnent les études du cycle fondamental sont prévues pour le 4 juillet, tandis que celles du baccalauréat le sont pour le 10 juillet. Le bac technique aura lieu le lundi 25 juin. Les épreuves du bac technique comprennent le dessin technique et des épreuves de technologies de construction.

Les différentes séries du bac technique sont les mathématiques techniques et génie civil (MTGC) et les mathématiques techniques industrielles (MTI). Le bac technique précède celui des autres séries, a précisé Saby Kané, le censeur du Lycée technique. Hier, la cour de cet établissement était bondée d’élèves venus vérifier leur nom et leur numéro de place placardés devant les salles dans la perspective de ce bac technique.

Non loin de là au lycée Askia Mohamed, on dénombre 610 candidats au baccalauréat. Ils ont été repartis entres les centres d’examens des lycées Mamadou Sarr, El Madani Dravé, Beydi Konandji de Lafiabougou et Prosper Kamara de Hamdallaye en Commune IV du District de Bamako. Parmi les 610 candidats figurent, Habiba Alassane et Hawa Mahamane, respectivement élèves déplacées de Goundam et de Diré (Région de Tombouctou). Logée à Banconi, Mlle Habiba Alassane doit passer les examens au lycée Fily Dabo Sissoko de Djélibougou.

Par ailleurs l’association « l’Enseignant enseigne l’élève (EEE) « organise tous les jeudis et samedi des cours de rattrapage à l’endroit des élèves déplacés du Nord selon, le proviseur du lycée Askia Mohamed, Edmond Togo qui précise que les programmes scolaires ont exécutés à hauteur de souhait.

S’agissant du Diplôme d’étude fondamentale, le groupe scolaire de Dravéla compte 150 candidats réguliers au DEF, dont une élève déplacée.

Selon le directeur du Groupe, Mohamed Maïga, l’établissement a déjà établi et soumis à l’approbation du centre d’animation pédagogique (CAP) de Bamako-Coura la répartition des candidats au DEF dans les différents centres. Il attend actuellement la réponse du CAP pour avoir sa liste définitive.

L’Essor du 21 Juin 2012