Partager


La Facultés de sciences politiques et juridiques (FSPJ) et la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG) ont toutes deux bénéficié de locaux flambant neufs. La cérémonie d’inauguration a lieu samedi dernier (14 juin 2008) à Badalabougou.

Ces infrastructures permettent à l’Université de Bamako de disposer de nouveaux locaux administratifs et pédagogiques. “Ces nouvelles acquisitions, entièrement financées par le budget national, contribueront à l’amélioration de la qualité des offres de formation de l’Université”, a commenté le Pr. Amadou Touré, ministre des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique.

Ces bâtiments dont la première pierre a été posée le 25 septembre 2005 sont édifiés sur une superficie de 36 000 m2. Chacun d’eux comprend un amphithéâtre de 525 places en plus de nombreux bureaux.

L’objectif de ces investissements est clair pour le Pr Amadou Touré. “Notre souhait ardent est que notre enseignement supérieur retrouve aujourd’hui sa réputation d’antan.

En effet, est-il besoin de rappeler que jusqu’à une date récente, les produits de nos grandes écoles normales ont été des cadres de haut niveau et compétents qui ont marqué avec force le développement de l’enseignement et de la formation au Mali et dans d’autres pays africains?”, s’est interrogé le ministre Touré.

C’est pourquoi les nouveaux locaux peuvent permettre de relever des défis comme l’extension de la capacité d’accueil de l’Université de Bamako en mettant les enseignants et les étudiants dans un cadre plus propice à la transmission des connaissances et à la production du savoir par la recherche,

Dans la même optique, nos efforts doivent maintenant s’orienter vers l’ouverture d’une deuxième université dans les mois à venir, et vers la création d’autres pôles universitaires d’ici l’horizon 2012”, a déclaré le Pr Amadou Touré,

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, qui a présidé la cérémonie d’inauguration des nouveaux bâtiments a invité les enseignants à faire des problèmes de l’école les leurs.

Quant au secrétaire général de l’Associa-tion des élèves et étudiants du Mali (AEEM), il a loué les efforts de l’Etat dans la promotion de l’école malienne qui a connu récemment d’importants investissements.

Soumaila T. Diarra

16 Juin 2008