Partager

Désormais, il existe une Union Nationale des Femmes d’Affaires du Mali (UNAFAM) au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM). C’est le samedi dernier que le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Commerce Amadou Abdoulaye Diallo a lancé officiellement l’UNAFAM.

C’était à l’hôtel de l’Amitié en présence du ministre chargé des Relations avec les Institutions, de l’Ambassadeur du Mali en Libye, du président du Conseil Malien des Chargeurs, des membres de la CCIM, des femmes d’affaires et de plusieurs invités s’intéressant à la promotion de la femme.

Cette cérémonie parrainée par l’Ambassadeur de la Libye au Mali, a été une occasion pour les femmes d’affaires de présenter l’UNAFAM aux partenaires techniques et financiers, d’informer les femmes des activités de la CCIM et des opportunités qu’elle offre, de sensibiliser les femmes et de les diriger vers les différents secteurs d’activités de la CCIM.


la présidente de l’UNAFAM

Dans son intervention, la présidente de l’UNAFAM Mme Kébé Tantou Samaké a souligné que l’UNAFAM n’est pas une association de plus car, elle entend adopter une démarche fondée sur le respect mutuel de ses membres et la discipline de groupe afin d’atteindre un objet qui se décline en plusieurs points saillants à savoir la sensibilisation, l’information et l’éducation des membres, le renforcement de leurs capacités en vue de faire face aux nombreux défis dont l’intégration et la mondialisation, la participation active et déterminante à des foras, foires et expositions partout où le besoin se fera sentir, et enfin, de façon générale, sauvegarder les intérêts de ses membres.

Par ailleurs, la présidente de l’UNAFAM a remercié M. Jeamille Bittar, le parrain de l’Union Nationale des Femmes d’Affaires du Mali, qui n’a ménagé aucun effort pour les aider à se rassembler, et à s’organiser, afin de mettre en place un cadre propice de promotion des différentes activités. En plus, elle a salué l’accompagnement de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la Libye au Mali.

Pour terminer, elle a lancé un appel à toutes les femmes d’affaires du pays afin qu’elles fassent du credo de l’unité et de la cohésion, le principe directeur de leurs actions.


Autres interventions

Quant au président de la CCIM, M. Jeamille Bittar, il a d’abord remercié le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Commerce pour avoir parrainé cette cérémonie et l’Ambassadeur de la Libye au Mali pour son accompagnement. Par ailleurs, il a assuré de son soutien et accompagnement à l’UNAFAM. Avant de les inviter à travailler pour le renforcement de leur capacité.

L’Ambassadeur de la Libye, dans son intervention, a surtout souligné que la promotion de la femme est une priorité du Guide de la Révolution Libyenne. A en croire M. l’Ambassadeur, toutes les législations libyennes donnent à la femme sa place. C’est pourquoi, les femmes évoluent dans tous les domaines.

Donc, selon lui, leur présence à cette cérémonie n’est pas une coïncidence, mais prouve le rôle que son pays joue pour l’épanouissement de la femme. Pour terminer, il a assuré de sa disponibilité à travailler avec cette union et avec la CCIM.

Ahmadou Abdoulaye Diallo

Dans son discours de lancement, le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Commerce a souligné que le lancement de l’UNAFAM constitue un événement important qui pourrait contribuer à la formalisation et au développement des entreprises qui sont aux mains des femmes. Toute chose qui, selon lui, contribue à la croissance économique et à la prospérité.

Ainsi, il a félicité, au nom du gouvernement, tous les acteurs qui ont contribué à la création de cette organisation. Avant de les exhorter davantage à persévérer dans l’effort auprès des autorités du pays pour faire face aux défis de l’intégration. Par ailleurs, il leur a demandé d’être des acteurs dynamiques dans la promotion des PME/PMI qui constituent des vecteurs privilégiés de croissances et de réduction de la pauvreté.

Ahmadou Abdoulaye Diallo a aussi exhorté les membres de l’UNAFAM à nouer des relations d’entreprise avec les femmes entrepreneurs du monde entier en diversifiant ainsi la base productive de notre économie et les exportations et en contribuant au rayonnement international du Mali.

Pour sa part, il a assuré du soutien et de l’accompagnement du département. A cet effet, il a annoncé que le département fera une place à l’UNAFAM dans les missions de promotion économique. Avant d’appeler à une plus grande assistance du fonds de développement économique et des structures du système financier décentralisé de microfinance pour accompagner l’UNAFAM dans le financement des projets d’investissement.

La cérémonie officielle de lancement a été suivie par une causerie-débats et d’information générale sur la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali.


Dado CAMARA

29 Décembre 2008