Partager


Vendredi, à Antalya, en Turquie notre compatriote Hamadoun Touré a été porté à la tête du secrétariat général de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Ainsi, au terme d’une intense campagne pilotée par le ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies avec le soutien des plus hautes autorités nationales et de la diplomatie malienne, Hamadoun Touré a été élu à l’issue du troisième tour d’un scrutin organisé par la Conférence des plénipotentiaires de l’Union internationale des télécommunications.

Outre Hamadoun Touré du Mali, ont également postulé des candidats en provenance d’Allemagne, du Brésil, de la Suisse, de la Tunisie et de la Jordanie.
Les 156 pays membres de l’Union ont voté et un candidat pour être élu devait remporter 79 voix.

Dès le premier tour jeudi matin, Hamadoun Touré a prit la tête de la course avec 53 voix contre 45 pour le candidat allemand, 29 pour le brésilien, 14 pour le suisse, 9 pour le tunisien et 5 pour le jordanien.

Au second tour, jeudi après-midi, Hamadoun Touré va totaliser 72 suffrages, contre 51 pour l’Allemagne, 24 pour le Brésil et 9 suisse.

Vendredi matin, seuls deux candidats étaient en lice : un allemand et notre compatriote. Hamadoun Touré va l’emporter sur le concurrent allemand par 95 voix contre 60.

Détenteur d’une maîtrise d’ingénierie électrique de l’Institut électrotechnique des télécommunications de Léningrad (actuellement, St. Pétersbourg) obtenu en 1979, Hamadoun Touré a en 1979, débuté sa carrière à l’Office des postes et télécommunications du Mali. A la séparation des deux entités, donc à la création de la Sotelma, il prit la tête de la division des télécommunications internationales.

Mr Touré, a travaillé aussi bien dans le public au Mali, que dans des institutions intergouvernementales, avec Intelsat à Washington D.C., dans le secteur privé avec Ico Global Communications.

Jusqu’au moment de cette élection-ci, Hamadoun Touré, était directeur du Bureau de développement des télécommunications (BDT) avec plus de 20 ans d’expérience à différents postes de responsabilité dans des sociétés de télécommunication de renom.

De 1985 à 1996, Hamadoun Touré a travaillé une dizaine d’années à l’organisation internationale de télécommunications par satellite, Intelsat, à Washington.

Après s’être occupé de différents programmes régionaux, il a été nommé directeur du département Afrique et directeur du Groupe Afrique et Moyen-Orient avec la responsabilité de toutes les questions techniques, commerciales et opérationnelles de ces régions.

De juillet 1996 à janvier 1999, Hamadoun I. Touré était directeur régional Afrique à Ico Global Communications, une entreprise spécialisée dans les systèmes mobiles mondiaux de communications personnelles (GMPCS).

Mr Touré été élu au poste de directeur du Bureau de développement des télécommunications (BDT) à l’issue de la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT qui s’est tenue à Minneapolis en 1998.

Le nouveau directeur s’est attaché à dynamiser l’action du BDT dans les domaines comme la réforme du secteur, l’accès aux zones rurales et accès universel, la mise en oeuvre de nouvelles technologies, les partenariats avec le secteur privé, le développement des ressources humaines et renforcement des capacités.

En 2002, à Marrakech, lors de la Conférence des plénipotentiaires, Hamadoun Touré de par son dynamisme, a été réélu pour un deuxième mandat à la direction du BDT.

13 novembre 2006.