Partager

L’antenne malienne de l’Union des Femmes Reporters Sportives d’Afrique (UFRESA) vient de tenir son assemblée générale élective, à l’ORTM. A l’issue de cette rencontre, un nouveau bureau de 11 membres a été mis en place. Il est présidé par notre consœur, Coumba Niambélé, journalistes à l’ORTM. Elle succède désormais à Assan Soumaré de l’ORTM, après un mandat à la tête de l’antenne malienne de l’UFRESA, a décidé de se retirer comme l’indique les textes.

jpg_niabele-sport.jpgLa nouvelle présidente de l’UFRESA-Mali est très connue dans le milieu des femmes reporters sportives pour sa rubrique sportive « 24 heures » sur l’ORTM. Elle a comme secrétaire générale, Bintou Danioko du journal « Défi des femmes » et membre de l’Association des Journalistes Sportifs du Mali (AJSM). Le poste de secrétaire à l’organisation a été confié à notre collaboratrice, Clarisse Njikam. La présidente sortante, Assan Soumaré est désormais présidente d’honneur tandis que Aminata Mariko d’Africable, la chaîne du continent, sera aux côtés de ses consœurs comme conseillère.

La nouvelle équipe de l’UFRESA-Mali veut donner un autre visage à cette union. C’est pourquoi, elle nourrit beaucoup d’ambitions pour faire de l’UFRESA-Mali l’une des plus dynamiques antennes d’Afrique. Cela passe obligatoirement par l’appui et l’accompagnement de tous les acteurs du monde sportif à commencer par le ministère de la Jeunesse et des Sports, le ministère de la Communication, le Comité National Olympique et Sportif du Mali … L’UFRESA-Mali dispose déjà d’un programme très ambitieux avec beaucoup de formations prévues pour ses membres.

Alou B. HAIDARA

Demi-finale aller de la coupe Caf : Le Stade Malien de Bamako rate le coche face au TP Mazembé (1-2)

En demi-finale aller de la coupe de la confédération africaine de football (Caf), le Stade Malien de Bamako s’est incliné hier au stade Modibo Kéïta face au TP Mazembé sur le score de deux buts à un. Cette défaite complique la tâche des blancs de Bamako pour la manche retour prévue à Lubumbashi dans deux semaines.

Pour le compte des matches aller des demi-finales de la coupe de la confédération africaine de football (Caf), le Stade Malien de Bamako a chuté à domicile face au TP Mazembé (1-2).

Suite à deux grosses bévues défensives de l’équipe malienne, les corbeaux ont ouvert le score à la 15ème mn de jeu grâce Rainford Kalaba avant de doubler la mise à la 24 mn de jeu par l’intermédiaire de Tresor Mputu Mabi. L’unique but du Stade Malien de Bamako a été l’œuvre de Morimakan Koita à la 27ème mn de jeu sur un joli tir croisé. Il faut dire que sur l’ensemble du match, le TP Mazembé du coach Patrice Carteron n’était pas aussi puissant qu’on le croyait. N’eut été leur maladresse suscitée par une crainte de l’adversaire, les hommes de Pascal Janin auraient pu faire un meilleur résultat. C’est dire que l’équipe de Sotuba a trop respecté son vis-à-vis et jouait avec la peur au ventre.

Cette défaite à domicile compromet beaucoup les chances de qualification du Stade Malien de Bamako pour la finale. Soumbeyla Diakité et ses partenaires sont désormais dos au mur et doivent impérativement battre le TP Mazembé à Lubumbashi dans deux semaines, pour le compte du match retour. Une mission très difficile, surtout quant on sait que l’équipe congolaise est intraitable sur sa pelouse. Mais en matière de football, tout est possible.

Sory Ibrahima Coulibaly

L’Indépendant du 07 Octobre 2013