Partager

« Nul n’est prophète chez soi » a-t-on coutume de dire. N’ayant jamais été sollicité, ni par ATT ni par Dioncounda Traoré, pour une mission quelconque, l’ancien président Alpha Oumar Konaré vient d’être désigné par la présidente de la commission de l’Union Africaine (UA), Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, comme Médiateur en chef dans la crise égyptienne.

Alpha Oumar KonareRetiré à Titibougou depuis la fin de son deuxième mandat, en 2008, l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré n’a jamais été sollicité, ni par ATT ni par Dioncounda Traoré, pour une quelconque mission. Même au temps fort de la crise malienne, ce sont plutôt les émissaires de chefs d’Etat et des diplomates étrangers qui ont eu à le solliciter pour ses conseils notamment. Ce grand démocrate, qui a passé le pouvoir sans hésitation ni anicroche, alors que des partisans zélés voulaient qu’il s’y accroche, a reçu plusieurs propositions de nominations depuis le début de la crise que nous avons connue. C’était-là des offres très intéressantes émanant de l’Union Africaine mais aussi des Nations Unies.

Chaque fois, sa réponse a été niet et cela compte tenu de la crise que vivait notre pays et avec lequel il fallait rester solidaire. Tout autre comportement aurait été mal compris ; surtout que tous les faits et geste de l’intéressé sont passés à la loupe tant par ses admirateurs que par ses contradicteurs. L’ancien président de la République a tout décliné pour ne pas avoir à tourner le dos au peuple et pour vivre la même situation que ses compatriotes. Pendant ce temps, toutes les personnalités étrangères – que ce soit Romano Prodi ou Pierre Buyoya…- qui sont venues dans notre pays dans le cadre de la résolution de la crise malienne, sont passées par Titibougou. Tous voulant, avant de prendre réellement fonction, s’imprégner de sonexpérience d’ancien chef d’Etat et d’ancien président de la Commission de l’UA.

Maintenant que le pays a recouvré l’intégralité de son territoire national et les élections étant devenues irréversibles, l’organisation continentale a jeté son dévolu sur l’ancien président AOK pour essayer de dénouer l’imbroglio politico-social en Egypte, le pays des Pharaons. En effet, Alpha Oumar Konaré a été désigné Médiateur de l’UA pour l’Egypte. L’ancien président du Mali, à la tête d’un panel d’anciens chefs d’Etat et de Premiers ministres, devra aller négocier la résolution de la crise qui secoue l’Egypte et dont personne ne peut prévoir les conséquences. En tout cas, cette nomination est une fierté pour notre pays qui voit, ainsi, l’un de ses fils désigné par la communauté internationale pour la résolution d’une crise aussi grave et aussi profonde dans un pays aussi peuplé que l’Egypte.

Mamadou FOFANA

L’Indépendant du 10 Juillet 2013