Partager

Les corps des deux jeunes victimes ont été retrouvés lundi au petit soir

Le week-end dernier, la Protection civile a enregistré une trentaine d’accidents dont un particulièrement tragique. La Toyota conduite par deux jeunes hommes a quitté le Pont des Martyrs pour terminer sa course folle dans le fleuve. Les corps des deux victimes de cet accident, Cheick Oumar Mbaye et son ami, Mamadou Diallo, ont été retrouvés, le lundi 14 juillet au petit soir.

Le week-end dernier, la Protection Civile était à pied d’œuvre à cause d’une recrudescence d’accidents de la circulation. Un phénomène que le Commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Sogoniko, le lieutenant Youssouf Otto Diallo, attribue au fait que les élèves sont présentement en vacances.

Dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 juillet, aux environs de 3 heures du matin, Cheick Oumar Mbaye, 22 ans, à bord d’un véhicule de marque Toyota appartenant à son père, le docteur Mamadou Mbaye, et son ami Mamadou Diallo, 21 ans, ont quitté la boîte de nuit ‘’Prestige » située à Badalabougou.

Pour se rendre chez eux, ils ont donc choisi de passer par le Pont des Martyrs pour rallier la rive gauche du fleuve Niger. Probablement à cause de l’excès de vitesse et de la fatigue, Cheick Oumar Mbaye n’a pu contrôler le véhicule. C’est ainsi qu’à peine avait-il parcouru deux cents mètres sur le pont, que celui-ci a dérapé avant de percuter les garde-fous, côté droit du pont. Il a finalement terminé sa course folle dans le fleuve.

Aussitôt alertées, la police, la Brigade fluviale, la Protection civile, les autorités politiques et administratives se sont retrouvées sur les lieux de l’accident.

Les recherches opérées sur le champ n’ont pas permis de retrouver les corps des deux victimes. Cependant, le véhicule a été localisé dans un rayon de 20 mètres par les plongeurs de la Brigade fluviale. Elle a été tractée, quelque temps après, par la Protection civile. Les recherches des deux corps inlassablement ont été poursuivies jusqu’aux environs de 17 heures, dans la journée de lundi 14 juillet, quand le corps de Cheick Oumar Mbaye a été retrouvé, côté rive droite de Badalabougou.

A 19 heures 45 minutes, le corps de Mamadou Diallo a été, à son tour, retrouvé sur la berge au niveau de Magnambougou Faso-Kanou grâce à la franche collaboration des pêcheurs bozos.

A cause de la recrudescence se sont des accidents, en cette période de vacances, le Commandant de la Brigade fluviale de la gendarmerie fait remarquer qu’en l’espace de trois semaines deux accidents mortels sont survenus pendant le week-end, sur le Pont des Martyrs. Il demande donc aux parents d’être prudents avec les enfants. Surtout, d’éviter de leur donner des voitures pendant le week-end.

Pierre Fo’o MEDJO

16 Juillet 2008