Partager

Le gouvernement libyen a annoncé samedi qu’un accord sur un cessez-le-feu avait été trouvé entre tribus rivales à Sebha, après 6 jours de combats ayant fait plus de 147 morts et 395 blessés, selon un bilan officiel. « La situation est actuellement calme et les forces dépendant du ministère de la Défense sécurisent les installations et les zones stratégiques dans la ville, notamment l’aéroport », a déclaré de son côté le chef d’état-major Youssef al-Mangouch au cours d’une conférence de presse. Vendredi, le dirigeant des Toubous en Libye, Issa Abdelmajid Mansour, a appelé les Nations unies et l’Union européenne à intervenir pour arrêter ce qu’il qualifie de « nettoyage ethnique des Toubous ».Ils accusent les autorités de soutenir les tribus arabes, tandis que celles-ci dénoncent la « passivité » et l‘ »inaction » du gouvernement, face à une « invasion étrangère », en l’absence d’une armée nationale organisée capable d’imposer l’ordre.Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les nouvelles autorités peinent à contrôler les dizaines de brigades d’ex-rebelles ayant combattu les Kadhafistes, qui continuent de faire la loi dans le pays. AFP.