Partager

une-105.jpg« Si vous êtes assise derrière votre caisse enregistreuse toute la journée, cela paraît difficile, mais dans d’autres professions… Tout dépend du milieu dans lequel vous travaillez: si vous avez des voyages d’affaires fréquents ou des sorties au restaurant, c’est plus probable. L’alcool peut aussi aider à briser la glace et plus encore« .

Une des lectrices explique d’ailleurs dans le magazine qu’elle se rend régulièrement aux toilettes en compagnie d’un collègue. Mais toutes les relations entre collègues ne mènent pas au sexe, certaines se limitent à quelques baisers.

une-106.jpg70% des femmes professionnellement actives prennent un certain plaisir à avoir un simple contact poli (des mains qui se touchent, des jambes qui se frôlent) avec l’un de leurs collègues. Les 30% restant culpabilisent à cette idée, voyant dans cette intimité partagée une trahison vis-à-vis de leur partenaire.

une-107.jpgLes promotions canapé sont elles extrêmement rares constate le magazine. 13% des lectrices y auraient succombé, mais uniquement si leur chef était attirant. Dans le cas contraire, seulement 4% acceptent. Tandis que pour 2% d’entre elles, ce petit écart leur a permis d’obtenir une augmentation salariale.

Question : ce phénomène n’est-il propre qu’aux seuls Pays-Bas ?

7sur7.be du 07/08/08 17h58