Partager

charbon.jpgDans le but de présenter les briquettes combustibles et expliquer les avantages de cette nouvelle source d’énergie, l’Ong Adufe (Appui à la femme et à l’enfance pour un développement durable) multiplie une série de rencontres dénommée « espace contact » avec les femmes des quartiers et des organisations féminines du District de Bamako. Par cette initiative, Adufe vise à remplacer progressivement le charbon de bois très utilisé dans notre pays.

En effet, en 2005 la consommation du charbon de bois à Bamako était estimée à 100 000 tonnes. Les ménages étant les plus grands consommateurs.

Une semaine après la causerie organisée avec les femmes de la coopérative multifonctionnelle de Kalabancoura Extension sur le bien fondé de l’utilisation des briquettes combustibles, l’Ong Adufe a rencontré les femmes de Djicoroni Para dans la cour de la mairie, le week-end dernier.

Une centaine de femmes étaient présentes à cette rencontre, pour découvrir le nouveau produit fabriqué et commercialisé par le Gie Mali-briquettes qui a une capacité minimale de 1,5 tonne par jour.

La dirigeante de Adufe Mme Dembélé Oulematou Sow a expliqué que son projet dont la durée est d’un an renouvelable avec l’appui de l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (Amader), a comme ambition de produire 2 000 tonnes de briquettes combustibles, sur cette période. Et Le but de son Ong est de sensibiliser les femmes afin qu’elles diminuent la consommation du charbon et du bois.

« Nous devons arrêter de cuisiner avec le bois pour préserver notre environnement pour les générations futures« , a-t-elle martelé.

En réponse à Mme Dembélé, Mme Traoré Sylvie Zomahoum, coordinatrice de la Cafo en Commune IV a indiqué que « À Djicoroni, nous sommes pauvres. Les efforts de Adufe vont beaucoup soulager les femmes. Les briquettes sont moins chères et préservent l’environnement. C’est pourquoi j’invite les autres femmes de mon quartier qui n’ont pas pu faire le déplacement de s’approprier cette initiative« .

Des démonstrations culinaires ont eu lieu à Kalabancoura et Djicoroni Para, permettant ainsi aux femmes de s’approprier les techniques d’allumage et surtout d’apprécier la performance du combustible.

30 mai 2007.