Partager

Une nouvelle grève sauvage a éclaté jeudi soir dans une mine d’or sud-africaine, un site du groupe AngloGold Ashanti employant environ 5.000 personnes près d’Orkney, à 170 km au sud-est de Johannesburg, ont annoncé direction et syndicat vendredi. « La grève chez AngloGold a débuté la nuit dernière au puits K, après une assemblée générale des travailleurs, et ils disent qu’ils sont formellement en grève. Ils demandent 12.500 » rands (1.700 euros) par mois, nous a indiqué Lesiba Seshoka, porte-parole du Syndicat national des mineurs (NUM, majoritaire). « La grève n’était pas attendue. Nous ne l’attendions pas, mais je crois que d’une manière ou d’une autre nous devons nous attendre à des mouvements similaires, en particulier après le précédent qui a été créé à Marikana quand Lonmin a accédé aux revendications » des salariés a-t-il précisé. Un accord a été trouvé mardi à la mine de platine de Marikana (nord), exploitée par le groupe britannique Lonmin, après 06 semaines d’une grève sanglante. AngloGold Ashanti est le troisième producteur mondial d’or.La mine de Kopanang représente 7% des opérations du groupe selon le site de la compagnie.Alors que de nombreuses mines sud-africaines sont touchées par des mouvements sociaux depuis début août, la grève de Kopanang est la première déclenchée depuis l’accord de Marikana. Une autre mine d’or, celle de KDC West, exploitée par le groupe Gold Fields à Carletonville, est paralysée par un mouvement social depuis près de 02 semaines. AFP.