Partager


S’il y a un jour qui restera gravé dans la mémoire, des populations de la commune de Sanankoroba, c’est bien le 16 août 2008, date à laquelle elles viennent de bénéficier d’une ambulance pour leur hôpital. Un don très symbolique de l’Association pour la Promotion de la Femme et de l’Enfant de Niamakoro sur financement de son partenaire européen ONG Africando.

La remise de cette ambulance a été marquée par un grand événement organisé par les 26 villages de la commune de Sanankoroba située à une trentaine de kilomètres de Bamako. La cérémonie d’ouverture était présidée par le maire de la commune de Sanankoroba, Fankélen Samaké, accompagné par M. Daniel Perez, président de l’ONG Africando et de Mme Doucouré Lala Samaké, présidente de l’ONG Assopro FEN.

A Sanankoroba, la cérémonie a enregistré la présence des autorités administratives, des membres de l’ONG Assopro FEN venus de Bamako en compagnie des ressortissants de ladite commune.

Le fruit d’un bon exemple de jumelage

Il faut signaler que ce don d’une ambulance est le fruit de l’amitié qui existe entre l’ONG l’Assopro FEN et la commune rurale de Sanankoroba. Surtout que la présidente de cette association en la personne de Mme Doucouré Lala Samaké est native de cette commune. Toute chose qui justifie, à travers ce don, que cette dame entend sans nul doute apporter sa pierre au développement de sa commune.

Le représentant du chef de village Bakary Chô Traoré, 1er conseiller dira que cette initiative est très salutaire. Ce geste, bien que symbolique, honore les populations des 26 villages de la commune de Sanankoroba.

Des remerciements à l’ONU Africando

La présidente de l’ONG Assopro-FEN dans son discours, a adressé ses sincères remerciements à l’ONG Africando pour avoir répondu avec célérité à la demande d’une ambulance faite par la commune de Sanankoroba. Cette demande d’aide part d’un constat de difficulté d’évacuation des malades singulièrement les femmes des villages de la commune de Sanankoroba vers les centres de santé de référence.

Voilà qu’en l’espace de seulement huit mois le rêve est devenu une réalité grâce non seulement au partenaire Nord-Sud mais aussi à l’engagement des autorités communales de Sanankoroba. Selon Mme la présidente de l’Assopro-FEN, cette ambulance est un signal fort de contribution à la santé des populations de Sanankoroba.

Il faut par conséquent établir un contrat de partenariat pour la bonne exploitation de cette ambulance, a-t-elle demandé à tous les partenaires ayant contribué à la concrétisation de ce patrimoine de santé.

Un constat de désolation

L’ONG Africando est au Mali depuis 2006. Après la remise l’année dernière d’une ambulance médicalisée à la Commune VI de Bamako, les responsables de cette ONG ont fait un constat de désolation, à cause de la non utilisation de ce véhicule de santé pour insuffisance de volonté politique des élus.

Toute chose qui a attiré l’attention du président de l’ONG Africando qui a souhaité que les bénéficiaires en fassent une bonne utilisation dans l’intérêt exclusif des populations des communes de Sanankoroba. A ses dires, c’est le début d’un partenariat entre cette commune et Africando.

Aussi, a-il ajouté, la concrétisation de ce jumelage est entre les mains du conseil communal de cette localité. En effet, avec un bon usage des premiers dons, l’ONG Africando entend renouveler ses actions dans d’autres communes telle que Siribila qui bénéficiera également bientot d’une ambulance.


Un jour inoubliable

Au nom de la commune rurale de Sanankoroba, le maire dira que le 16 août 2008 restera gravé dans la mémoire collective de ses habitants. Cette ambulance a-t-il dit, permettra notamment de facilitater l’évacuation des cas d’urgence de maladie ou de complication d’accouchements des femmes enceintes vers les centres de référence, ce qui, autrefois, était un calvaire pour les populations.

Ensuite, l’ambulance donnera un emploi permanent à un jeune de la commune.

Ainsi, devant toutes les personnalités présentes, le maire Fankélen Samaké a promis que l’ambulance sera utilisée à bon escient à la satisfaction de tous.

En terminant, le maire n’a pas oublié d’adresser ses vifs remerciements aux deux ONG partenaires pour avoir doté les centres de santé de la commune urbaine de Sanankoroba en médicaments génériques (DCI), commune où l’activité essentielle de la population est agro-pastorale et où les revenus sont faibles.

Durant toute la journée, les populations de la commune de Sanankoroba étaient en pleine fête sous le rythme des groupes de balafon et de Djembé.


Hady BARRY

18 Aout 2008