Partager

La beauté des jargons, c’est qu’ils n’ont pas de limite. Ils viennent de toutes sortes de langues et s’adaptent à la langue dans laquelle ils sont employés. C’est pourquoi nous avons un anglicisme et un jargon français qui ressemble plus à un mot allemend aujourd’hui.

Shnock ou chnoque est un jargon français qui serait d’origine alsacienne. Le mot a plusieurs sens selon les contextes. Dans un premier sens, il désigne une personne qui ne jouit pas de toutes ses facultés mentales, un fou, une personne limitée intellectuellement. Il est aussi employé pour désigner quelqu’un dont on ne connait pas le nom ou une personne gâteuse, sénile.

Kebla, par contre, est un anglicisme. Il vient du mot anglais “black”. Il est donc le verlan de ce mot. Il désigne une personne qui a la peau noire.

Seydou Yalcouyé, un étudiant à la Faculté des Lettres et des Sciences du Langage, est celui qui nous donne ces deux mots.

“Malgré que ce shnock ne soit pas un kebla, il me plait bien”

Issa O Togola 

@Afribone