Partager

Mamadou Tandja pourrait-il rester au pouvoir un peu plus longtemps que prévu ? Dans une interview à la presse française, le président du Niger envisage la possibilité d’organiser un référendum pour prolonger son actuel mandat qui expire officiellement fin 2009 ou pour l’autoriser à en briguer un troisième. C’est la première fois qu’il évoque publiquement cette éventualité. Devant Nicolas Sarkozy en mars dernier, le président Tandja avait affirmé qu’il n’allait pas changer la Constitution du Niger, mais il avait cependant ajouté qu’il ferait entendre la volonté du peuple. Devant nos confrères de France 24 et de Libération, le chef de l’Etat nigérien franchit un pas de plus et évoque pour la première fois la possibilité d’organiser un référendum.La Constitution du Niger donne en effet au président Tandja la possibilité de soumettre un texte à la consultation directe du peuple, mais à l’exception de toute révision constitutionnelle. Mohamed ben Omar, porte-parole du gouvernement nigérien rejette cependant toute critique d’un référendum anticonstitutionnel. Pour le moment aucune décision n’est formellement annoncée, aucun calendrier non plus. (Rfi)