Partager

Le petit-fils de Nelson Mandela, Mandla Mandela, qui a notamment fait la une des journaux pour avoir déplacé sans concertation des dépouilles d’enfants du grand homme, est condamné à payer les honoraires de ses avocats, ont indiqué ces derniers jeudi. Randall Titus & Associates a défendu dans plusieurs affaires Mandla Mandela, l’aîné des petits-enfants du héros de la lutte anti-apartheid et député de l’ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud.Mandla a notamment été assigné en justice par sa famille, durant la longue hospitalisation de son grand-père à Pretoria. Il est accusé de violation de sépultures par le reste de la famille Mandela pour avoir déplacé sans concertation les tombes de trois enfants de l’ex-président à Mvezo, le village natal de Nelson Mandela dont Mandla est le chef coutumier et où il caresse d’ambitieux projets de développement touristique concurrents d’un musée-mémorial officiel déjà existant.Mandla est en outre empêtré dans une longue procédure de divorce et a été accusé de bigamie après avoir épousé une femme de l’île de la Réunion (océan Indien, France). Il a enfin été accusé d’avoir pointé son arme pour menacer un conducteur lors d’une dispute entre automobilistes durant un embouteillage, début octobre.AFP.