Partager

Éboulement meurtrier à Sikoroni-Sourakabougou : Un pan d’une colline s’effondre sur une habitation et fait quatre morts et deux blessés

Dans la journée du dimanche 19 août 2012, un éboulement meurtrier dû aux fortes précipitations, est survenu entre 15h 30 et 16 heures au quartier de Sikoroni-Sourakabougou-Bandiagaracourani en commune I du district de Bamako. Bilan : une famille entière de quatre personnes a été décimée.

jpg_une-975.jpgLe chef de famille Aly Ongoïba a eu les deux jambes coupées avant de rendre l’âme. Son épouse, Djouldé a également eu ses deux jambes amputées et la tête écrabouillée.

Les deux enfants âgés seulement de deux à quatre ans ont été broyés par la colline. Il n’en est sorti des décombres que des fragments de corps.

Les fortes précipitations du dimanche dernier ont provoqué l’érosion de la colline dans ce quartier de la commune I où certaines habitations sont perchées sur la colline et d’autres au bas de la colline.

La famille du couple Ongoïba, qui se trouvait jusqu’au bas de la colline, a été littéralement démolit par celle-ci. Une autre habitation voisine s’est effondrée faisant deux blessés légers.

Suite à cet incident malheureux, le Gouvernement a, immédiatement, dépêchée sur place les services de sécurité et de la protection civile qui ont extrait des décombres les victimes et les ont transportées à l’hôpital Gabriel Touré.

Le Gouverneur du district de Bamako, Souleymane Diabaté, à la tête d’une forte délégation comprenant le maire de la Commune I, Mme Konté Fataoumata Doumbia et ses adjoints ainsi que du Commissaire du 6ème arrondissement, a invité les populations surtout celles des zones à risque à la vigilance et à faire preuve de précaution en cette période d’hivernage.

Il est à signaler que le site sur lequel s’est produit cet incident est une zone à haut risque qui ne devrait surtout pas servir de lieu d’habitation.

Abdoulaye DIARRA et

Cléophas TYENOU

*Stagiaire

L’Indépendant du 21 Août 2012