Partager

Un officier de la gendarmerie nouvellement promu général-major, Abdelghani Hamel, a pris officiellement mercredi ses fonctions de chef de la police algérienne, en remplacement de Ali Tounsi, assassiné le 25 février par un de ses collaborateurs, a rapporté la radio publique.Le général-major Hamel, 58 ans, originaire de la région de Tlemcem (Ouest) commandait depuis 2008 la garde républicaine, une unité d’élite de la gendarmerie nationale. Il est à ce titre classé par la presse algérienne parmi les « hommes de confiance » du président Abdelaziz Bouteflika.Il fut auparavant pendant plus de 3 ans à la tête du Groupement des gardes-frontières (GGF) au Commandement de la Gendarmerie nationale (CGN).Le nouveau patron de la police, décrit par la presse comme un « homme de terrain, ayant le sens de la communication », devra s’atteler en priorité à la lutte contre le terrorisme qui connaît un regain de violence depuis le début du mois de juin. Il devra également poursuivre la lutte contre la criminalité, en progression constante selon la presse, comme le trafic de drogue dans lequel sont impliqués les groupes armés, accusent régulièrement les autorités algériennes.AFP.