Partager

Pour la seconde journée du groupe D, Maliens et Grecs se sont quittés sur un triste nul vierge ce 25 juin au Kamil Ocak Stadium de Gaziantep. Un résultat qui met les Européens (Grecs) à quatre points (premiers avec le Paraguay), soit une position confortable. Quant aux Aiglons, avec deux ils devront impérativement battre le Mexique (dernier du groupe avec 0 points) pour espérer franchir ce premier tour.

La Grèce a pris un léger ascendant sur le Mali dans le premier quart d’heure de match très tactique. En effet, il a fallu attendre la 19e minute pour voir les poulains de Dougoutigui réellement inquiéter leurs adversaires sur un puissant, mais lointain tir de Bakary Nimaga.

La minute suivante, Adama Niane a failli surprendre le portier grec sur l’un des rares centres dosés de Hamidou Traoré. Par la suite, Boubacar Diarra et ses coéquipiers vont harceler la défense adverse sans malheureusement trouver la faille.
A notre avis deux constats se dégagent de cette rencontre. Primo, par rapport au premier match, on a noté une nette amélioration dans le jeu des Aiglons, surtout au niveau de la maîtrise tactique qui a considérablement gêné les juniors grecs. Et la titularisation de Bakary Nimaga n’est pas étrangère à cela car il a établi la jonction entre la défense et le milieu avec un formidable travail de récupération et de relance.

Secundo, notre Équipe nationale junior demeure toujours maîtresse de son destin, même si une victoire aujourd’hui lui aurait facilité la tâche. Pour franchir ce cap du premier tour, il faut impérativement battre le Mexique.

Et les observateurs s’accordent à reconnaître qu’elle en a les ressources techniques et tactiques. Aux jeunes maintenant de jouer crânement leur chance vendredi prochain !

Moussa Bolly

C.C/MJS

Composition du Mali

Germain Berthé, Hamidou Traoré (puis Sissoko)

Ousmane Kéita, Samba Diallo (puis Abdoulaye Kéita), Boubacar Diarra, Adama Niane, Tiécoro Kéita, Mahamadou Traoré, Issaka Samaké, Adama Mariko et Bakary Nimaga.

Coach : Moussa Kéita

25 Juin 2013