Partager

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz, ex-chef de la Garde présidentielle qui a renversé le 6 août le président élu Sidi Ould Cheikh Abdallahi, a nommé jeudi par décret Moulaye Ould Mohamed Laghdaf au poste de Premier ministre. Le dirigeant du Haut conseil d’Etat (exclusivement formé de 11 militaires) a chargé ce civil de former « un gouvernement de transition ». Dès le lendemain du coup d’Etat, son nom circulait pour cette fonction, du fait de ses relations de confiance et d’amitié avec le chef des putschistes. Depuis 2005, Laghdaf était ambassadeur de Mauritanie à Bruxelles, auprès de l’UE et de la Belgique (pays où il a obtenu un doctorat en mécanique et physique). Il appartient par ailleurs à l’un des ensembles tribaux les plus importants du pays, les Tajakant, et à une région électorale, le Hodh Chargui, courtisée par tout candidat à une élection présidentielle.