Partager

L’Union des mouvements et alliances pour le Mali (UMAM), qui était une association à sa création l’année dernière, à la suite d’une dissension au sein du parti pour le développement économique et la solidarité (PDES), a fini par se transformer en parti politique. Le récépissé de cette nouvelle formation politique qui veut porter son président, Jeamille Bittar, précédemment 1er vice-président du PDES, au pouvoir, a été délivré le vendredi 27 avril 2012

Le premier vice-président de la jeune formation politique n’est autre que l’actuel président du Conseil économique, social et culturel, non moins président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, Jeamille Bittar.
L’UMAM se veut le défenseur d’une autre façon de faire la politique et la promotion des jeunes à différents postes de responsabilité.

Suite au coup d’Etat du 22 mars 2012 : Amadou Koïta n’a toujours pas retrouvé sa 4×4 enlevée

C’est dans la nuit du 22 mars 2012, à la faveur des événements qui ont conduit à la chute du régime du président Amadou Toumani Touré que plusieurs véhicules ont été arrachés à leurs propriétaires, d’autres enlevés des parkings. C’est au moment de l’interpellation de Jeamille Bittar à son domicile, cette nuit-là que le véhicule 4×4 V6 couleur vert sombre, immatriculée AE-5133-MD a été emporté. Depuis, tous les efforts pour retrouver ce véhicule sont restés vains. Un huissier a été saisi pour faire les démarches qui s’imposent, mais rien.

Il faut aussi reconnaître que plusieurs autres véhicules emportés durant ces événements dont celui de Jeamille Bittar ont été retrouvés. Le jeune secrétaire politique du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République, le front anti-putsch, Amadou Koïta, lui, continue d’alerter qui de droit, pour que son véhicule lui soit restitué. En attendant, le dynamique 1er vice-président de l’UMAM est à pied !

L’Indépendant du 8 Mai 2012