Partager

Un passager d’un taxi collectif au Zimbabwe est mort dans une collision frontale avec l’escorte du président Robert Mugabe, un accident qui a fait également 15 blessés et qui est le troisième impliquant l’escorte présidentielle en deux semaines, a indiqué mardi la police. « L’accident s’est produit dimanche alors que le chauffeur d’un minibus a ignoré la sirène et le gyrophare du véhicule d’escorte, provoquant une collision frontale entre le minibus et un véhicule de police », a affirmé à l’AFP un porte-parole de la police nationale, Wayne Bvudzijena. « Nous appelons les automobilistes à respecter les règles de circulation qui imposent de dégager la route lorsqu’ils entendent la sirène ou voit le gyrophare rouge ou bleu », a-t-il déclaré, en ajoutant: « Il y a des gens indisciplinés dans la société qui veulent créer du désordre ». Généralement, le président zimbabwéen se déplace avec une flotte de dix véhicules, dont sa limousine. Il y a deux semaines, un handicapé mental a été renversé et tué par une moto de l’escorte. Un membre de la garde présidentielle est également décédé et plusieurs ont été blessés dans l’accident d’un camion de l’escorte dont un pneu a explosé. AFP