Partager

Un journaliste burundais a été arrêté par la police dimanche dans la province de Cibitoke (nord-ouest), puis remis au Service national de renseignement (SNR), les services secrets burundais qui dépendent de la présidence, a-t-on appris lundi auprès de témoins et de ses collègues. « Egide Ndayisenga de la radio Bonesha FM a été arrêté hier matin par des policiers alors qu’il se trouvait à Cibitoke (chef-lieu de la province du même nom, ndlr) depuis samedi pour rendre visite à des amis », a dit à l’AFP un témoin de son arrestation, sous couvert d’anonymat. Le journaliste de 28 ans a ensuite été conduit dans les locaux du SNR, « où il est détenu depuis lors », selon la même source. Des collègues du journaliste, joints par téléphone dans la capitale Bujumbura, ont confirmé son arrestation, se disant « inquiets » de son sort à la suite de sa remise au « redoutable » SNR. Lundi, aucun officiel ne pouvait être joint à Cibitoke pour expliquer les raisons de cette arrestation. Un ami du journaliste a assuré qu’il était dans cette ville pour voir des amis et « pas pour le travail ». Selon une source policière à Cibitoke, Egide Ndayisenga a été interrogé sur d’éventuels liens avec des « radios d’opposition basées au Rwanda » et sur des voyages qu’il effectuerait régulièrement dans ce pays dont les relations sont très tendues avec Bujumbura. Le journaliste a nié ces accusations, selon cette source. AFP