Partager

Un important groupe de rebelles au Soudan du Sud a déclaré un cessez-le-feu inconditionnel, s’affirmant prêt à négocier avec le gouvernement pour fusionner ses soldats avec ceux de l’armée régulière, a indiqué son porte-parole mercredi. « Nous déclarons un cessez-le-feu et nous acceptons également une amnistie (…) sur la base des négociations menées avec le gouvernement du Soudan du Sud », a déclaré Bol Gatkouth, s’exprimant au nom du groupe rebelle dirigé par Peter Gadet. Ce pays a déclaré son indépendance le 9 juillet, après avoir fait scission du reste du Soudan. Le Soudan du Sud se trouve confronté à la présence de nombreuses milices et groupes rebelles sur son territoire, avec lesquels les affrontements sont fréquents. Les heurts ont fait des centaines de morts depuis le début de l’année. Lors de son discours marquant l’indépendance, le président Salva Kiir, avait renouvelé son offre d’amnistie pour tous les groupes rebelles après l’avoir faite une première fois l’an dernier. AFP.