Partager

Un homme a succombé à ses blessures après s’être immolé par le feu à Tozeur, ville touristique du sud-ouest désertique de la Tunisie, a-t-on appris lundi de source hospitalière. Ali Marzouki, 35 ans, est décédé dimanche dans l’ambulance qui le conduisait à l’hôpital des « grands brûlés » de Ben Arous, près de Tunis, où il avait été transporté par avion de Tozeur, a-t-on indiqué de même source. « Il est mort des suites de brûlures sur tout les corps », a indiqué à l’AFP, un responsable de l’hôpital. L’homme s’était immolé par le feu samedi sur une place à Tozeur, à 500 km au sud de Tunis. « Il s’était aspergé d’essence et avait mis le feu à ses vêtements. Il a été ensuite hospitalisé sur ordre d’un juge d’instruction », a raconté un habitant. Les causes de suicide de l’homme, chauffeur de taxi, ne sont pas connues. Des habitants interrogés par l’AFP ont raconté qu’il n’était pas à court de ressources mais souhaitait faire valoir un droit de propriété sur une parcelle de terrain appartenant à l’Etat. Les suicides et les tentatives de se donner la mort se sont multipliés en Tunisie depuis l’immolation par le feu de Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant de Sidi Bouzid (centre-ouest) dont le geste avait déclenché le soulèvement qui a chassé Ben Ali du pouvoir le 14 janvier 2011. AFP