Partager

Un gigantesque incendie a ravagé mercredi le principal aéroport de Nairobi, hub aérien africain, sans qu’aucune victime ne soit déplorée mais contraignant les compagnies aériennes à annuler ou dérouter l’ensemble de leurs vols internationaux.En début d’après-midi, la présidence kényane a annoncé une reprise des vols fret et domestiques plus tard dans la journée — les pistes n’ont pas été affectées. Aucune information n’était en revanche encore disponible sur les vols internationaux.Le patron de Kenya Airways, Titus Naikuni, a de son côté simplement indiqué qu’un employé de la compagnie aérienne et un passager, victimes de l’inhalation de fumées toxiques, avaient été transférés à l’hôpital mais ne semblaient pas en danger. La cause de l’incendie n’a pas encore été déterminée, mais le chef de la police kényane, David Kimaiyo, a annoncé l’ouverture d’une enquête, et appelé la population à rester calme.La compagnie aérienne Kenya Airways a annoncé l’annulation, pour une période indéterminée, de tous ses vols, à l’exception de cinq d’entre eux, déroutés sur Mombasa.Des dizaines de milliers de passagers risquent d’être affectés par la fermeture de l’un des principaux hubs aériens d’Afrique.AFP.