Partager

Issa Telly, 35 ans environ, marié et père de trois enfants, gardien à l’entreprise malienne de gardiennage et de surveillance (EMGS) a été trouvé mort et enfoui dans la fosse sceptique près du hangar servant de parking aux véhicules et motos de l’ONG Islamic Relief. La découverte macabre a été faite hier matin, 10 mars 2009.

jpg_c-2.jpg
Deux motos Yamaha neuves de marque japonaise, 3 ordinateurs, le coffre-fort du bureau de la comptabilité contenant les chéquiers, les tickets de carburant, le CD d’installation du logiciel de comptabilité, l’original du titre foncier du bureau, une petite caisse de 110 000 F Cfa ont disparu. Le comble est que le gardien des lieux Issa Telly a été trouvé tué et enfoui dans la fosse sceptique sous le hangar servant de parking.

Dans la matinée du dimanche, le gardien du jour a saisi l’administrateur de Islamic Relief, M. Békaye Bagayoko qu’il était venu pour remplacer son collègue Issa Telly qui n’était pas sur place. En même temps, il a signalé l’absence de deux motos. Selon M. Bagayoko, ils ont saisi la société de gardiennage EMGS (Entreprise malienne de gardiennage et de surveillance) pour leur signaler les faits. Le représentant de EMGS du nom de Doumbia à son tour a saisi le 5e arrondissement pour venir faire le constat.

Après un premier constat de l’Inspecteur Sanogo, le personnel de Islamic Relief se rendra compte plus tard qu’il y a eu d’autres forfaits.

Cela a été perçu suite à leur promenade dans la cour et à l’étage le dimanche a dit l’administrateur. Ils se rendront compte de l’absence de matériels informatiques et de l’enlèvement du coffre-fort. L’Inspecteur Sanogo sera saisi de nouveau pour un autre constat. Comme le lundi était jour férié, l’administrateur dira qu’ils ont laissé les enquêtes se poursuivre.

Crime crapuleux

Islamic Relief est une ONG de bienfaisance, elle se situe derrière Orange Mali non loin de l’ancien aéroport. Un petit goudron passe devant ce bâtiment entouré d’espace vide et mal entretenu. Hier matin, c’est lors de leurs causeries habituelles sous le hangar servant de parking dans l’enceinte de l’ONG que les chauffeurs ont constaté une odeur nauséabonde qui se dégageait de la fosse sceptique. De la présence de nombreuses mouches, ils ont demandé au directeur de permettre l’ouverture de la fosse dont l’atmosphère devenait insoutenable.

A l’aide d’une barre de fer, la fosse était ouverte. Place au constat insoutenable : le malheureux Telly était-là. Le corps plongé, deux jambes étaient vers le ciel. La police et la protection civile furent alertées. Telly a été bastonné à mort, jambes et tête fracturées et de force, il était poussé dans la fosse sceptique.

Cet acte interpelle, l’insécurité à Bamako qui prend de plus en plus une allure inquiétante. Des crimes crapuleux, des assassinats sont monnaies courantes. Il pose la problématique du régime de ces sociétés de gardiennage qui n’ont pas le droit de porter des armes. Un homme sans armes peut-il assurer la sécurité ?

Fakara Faïnké

Le Républicain du 11 Mars 2009