Partager

Des chefs religieux musulmans sénégalais ont annoncé mercredi à Dakar la création d’un « Front islamique pour la défense des valeurs éthiques« , en réaction à la libération de 9 Sénégalais emprisonnés pour homosexualité, « une attaque contre l’islam » selon eux. Dans le texte, avait été glissée une affirmation selon laquelle « le prophète a dit +si vous trouvez les gens en train de pratiquer les pratiques du peuple de Loth, tuez-les+ ». « Ces paroles d’Allah et Hadiths du prophète nous obligent à réagir contre toutes attaques de l’Islam d’où qu’elles viennent« , ajoute le document. Aussitôt après, limam Mamadou Lamine Diop de Guédiawaye (banlieue de Dakar) a publiquement souhaité, devant quelques journalistes, la mort des homosexuels: « Ce sont des gens qui méritent d’être mis au ban de la société quitte même, s’ils refusent de le faire, à ce qu’ils rejoignent le silence des cimetières (…) qu’ils soient tout simplement éliminés de la vie ». Neuf hommes avaient été condamnés le 7 janvier à Dakar à huit ans de prison pour « acte impudique et contre nature et association de malfaiteurs » après avoir été arrêtés dans un appartement privé. Le 20 avril, la Cour d’appel a annulé la procédure et ordonné leur libération.(Afp)