Partager

Un ancien ministre de l’Energie a pris la tête lundi du Mouvement islamique soudanais à l’issue d’une grande conférence nationale de cette organisation à la base du gouvernement islamiste du président soudanais Omar el-Béchir, a annoncé l’agence officielle Suna. Al-Zubair Ahmed Al-Hassan, un fidèle du régime qui préside actuellement la commission de l’Economie au Parlement, était le seul candidat, après le retrait de Ghazi Salaheddine, un islamiste modéré qui avait appelé à un Mouvement indépendant du gouvernement. Quelque 4.000 islamistes, dont une centaine d’étrangers venus de 30 pays, ont participé pendant quatre jours à cette conférence quadriennale du mouvement, la première depuis les révoltes du Printemps arabe ayant conduit les islamistes au pouvoir en Egypte et en Tunisie, via des élections démocratiques. La mouvance islamiste soudanaise est déjà divisée depuis la rupture il y a plus de 10 ans entre M. Béchir et son ancien mentor Hassan Tourabi. Le président soudanais, qui a récemment subi selon les médias officiels une opération aux cordes vocales en Arabie saoudite, a annoncé qu’il quitterait fin 2013 la président du parti du Congrès national (PCN, au pouvoir). AFP