Partager

Un jeune Malien âgé de 16 ans est mort noyé samedi à Meaux après avoir sauté d’un ponton interdit d’accès. De source policière, entré sur le territoire depuis « cinq jours », ce « mineur isolé », « seul et sans famille », avait été « placé dans un foyer à Montfermeil », en Seine-Saint-Denis. C’est dans ce cadre qu’il participait samedi à une sortie sur les bords de Marne, à Meaux, et qu’il s’est noyé. Selon la source policière, l’adolescent a « sauté d’un ponton qui sert à l’accostage des bateaux », un endroit « interdit à la baignade, matérialisé par des panneaux ». Un éducateur du foyer, qui accompagnait la victime et deux autres mineurs, a été placé en garde à vue pour homicide involontaire. Au cours de son audition, cette personne qui encadrait les jeunes a « reconnu avoir vu les panneaux qui indiquaient que la baignade était interdite ». Les propos d’un témoin de la noyade de Mamadou : « Ses copains le taquinaient parce qu’il ne savait pas nager. Une fois dans l’eau, il a commencé à se débattre et à faire de grands gestes. Au début, on croyait qu’il faisait semblant. C’est quand il a disparu sous l’eau qu’on s’est inquiété. » Le corps de Mamadou sera récupéré 2h30 plus tard. L’autopsie pratiquée a conclu à un décès par noyade. AFP/SFR