Partager

“C’est un signe de la souveraineté. Cette présence est une façon de nous dire que nous ne sommes toujours pas indépendants”, a dénoncé Alla Kane dans une interview.

“Vous ne verrez jamais de soldats sénégalais en France. Aujourd’hui, nous parlons de souveraineté militaire, alimentaire et numérique. Qu’ils dégagent! Ils doivent partir!”, a poursuivi l’homme politique.

Quant à la sortie du franc CFA, responsable de “graves difficultés économiques”, le conseiller du Premier ministre a estimé qu’elle pourrait avoir lieu avant la fin du mandat du Président Bassirou Diomaye Faye.

Le Sénégal peut s’inspirer des exemples d’autres anciennes colonies françaises qui ont réussi, elles, à se doter de leurs propres monnaies, a assuré M.Kane.

“Tout est réalisable, il suffit d’en avoir la volonté. Nous avons tellement habitué les gens à cette monnaie que l’idée même de la quitter est perçue comme catastrophique”, a-t-il tranché.

Source: Maliweb