Partager

La Cour pénale internationale (CPI) a rendu mercredi le premier jugement de son histoire, en reconnaissant coupable de crimes de guerre l’ancien chef de milice de République démocratique du Congo (RDC) Thomas Lubanga. « La chambre a conclu à l’unanimité que l’accusation a prouvé au-delà de tout doute raisonnable que Thomas Lubanga est coupable des crimes de conscription et d’enrôlement d’enfants de moins de quinze ans et les a fait participer à un conflit armé », a déclaré le juge britannique Adrian Fulford qui a lu un résumé du jugement lors d’une audience publique à La Haye. Fondateur de l’Union des patriotes congolais (UPC) et ex-commandant des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), la branche militaire de l’UPC, Thomas Lubanga a été reconnu coupable d’avoir utilisé des enfants soldats durant la guerre civile en Ituri (nord-est de la RDC, en 2002-2003). Les affrontements inter-ethniques et les violences entre milices pour le contrôle des ressources naturelles dans cette région ont provoqué la mort de 60.000 personnes depuis 1999, selon des ONG humanitaires. Thomas Lubanga risque jusqu’à la prison à vie. Sa sentence sera prononcée à une date ultérieure. La défense a un délai de trente jours pour faire appel. La voix de l’Amérique